Visite de M. Macron à l’Inria : les “grands esprits” se rencontrent…

vendredi 14 avril 2017
par  SNTRS Inrialpes

Communiqué de presse des organisations syndicales de l’Inria
SNCS-FSU, SNTRS-CGT, Sgen-CFDT
14 avril 2017

 

Contacts : sncs@inria.fr, cgt@inria.fr, cfdt@inria.fr

Visite de M. Macron à l’Inria : les “grands esprits” se rencontrent…

En cette période de campagne électorale, M. Macron annonce sa visite à l’Inria, le vendredi 14 avril 2017.

Il doit se rappeler la politique d’austérité à laquelle il a contribué depuis son poste de ministre à Bercy entre 2014 et 2016 : une subvention d’État pour l’Inria insuffisante pour financer le nombre de postes pourtant autorisés. M. Macron a aussi cosigné le “contrat d’objectifs et de performance” 2015-2019 de l’Inria qui s’engageait à mettre en œuvre un plan social (80 agents des services administratifs et informatiques en moins en 4 ans). En prévision de la suppression des 120 000 postes de fonctionnaires qu’il annonce dans son programme, M. Macron vient donc sûrement observer comment la direction de l’Inria a mis en œuvre ses injonctions.

De son côté, la direction de l’Inria a très bien appliqué les propositions de M. Macron en termes de dialogue social : « procéder par ordonnances, parce que c’est plus rapide et efficace » que le dialogue social [1]. À l’Inria, depuis des mois, c’est bien la philosophie qui a été retenue : ” On « dialogue social » et le PDG « décide »” sans tenir le moindre compte des avis des CHSCT, CA, CT Inria, assemblées générales, pétitions, qui relayent les craintes et propositions alternatives des agents [2].

Délétères pour l’institut, ces décisions et façons de faire (vite et mal) précipitent des départs, fragilisent les collectifs de travail, démotivent les agents… quand elles ne portent pas atteinte à leur santé. En oubliant leurs responsabilités en matière de santé et sécurité [3], l’État employeur et la direction de l’institut risquent de se rendre responsables de maltraitance institutionnelle, envers les agents, envers la recherche.

[1] http://www.latribune.fr/economie/france/presidentielle-2017-agir-par-ordonnances-un-choc-de-confiance-necessaire-justifie-macron-684467.html

[2] voir http://sncs.fr/Le-dialogue-social-a-l-Inria-mars-3933

[3] https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idArticle=LEGIARTI000023032086&idSectionTA=LEGISCTA000006178066&cidTexte=LEGITEXT000006072050


Agenda

 

2017

 

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456

Annonces

Pétition contre le RIFSEEP

RIFSEEP : Le ministère abat ses cartes !

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !
REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

La pétition est en ligne à l’adresse :
http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5