La réalité des revalorisations salariales pour les personnels de la Recherche

mardi 23 mai 2017
par  Josiane

La réalité des revalorisations salariales pour les personnels de la Recherche

Au delà, des annonces en forme de satisfécit, se bornant à reproduire les textes ministériels, le SNTRS-CGT vous propose ici, une analyse approfondie et critique de la mise en œuvre des décrets 2017-852 et 2017-853 touchant aux carrières des personnels de la recherche. Notre syndicat a négocié et obtenu la mise en cohérence de la nouvelle grille des ingénieurs d’études avec celle des attachés d’administration. Cette négociation a été faite auprès du Secrétaire d’État T. Mandon et de la Direction générale de l’administration publique. Pour le SNTRS-CGT le travail n’est pas fini, nous devons maintenant obtenir la mise en cohérence de toutes les grilles en s’appuyant sur l’avancée obtenue pour les ingénieurs d’études.

Le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, après avoir consulté le Comité Technique (CT-MESR) le 21 février 2017, a publié les décrets définitifs d’application du « Protocole Parcours Carrières et Rémunérations » (PPCR) pour des corps de catégorie A dépendant du MESR, décrets 2017-852 et 2017-853. Les directions d’organismes de recherche peuvent maintenant les mettre en œuvre. Après les corps des adjoints techniques et des techniciens (catégories C et B), ce sont les corps d’assistants ingénieurs, d’ingénieurs, des chargés et directeurs de recherche qui vont se voir appliquer les décrets d’ici la fin de l’année.

Vous trouverez ci joint les analyses globales du SNTRS-CGT ainsi que celles relatives aux différents corps.

Notre analyse globale des décrets 2017-852, 2017-853 et les déséquilibres entre grilles
Notre analyse des décrets 2017-852 et 2017-853 corps par corps
Pour les plus pressés : Adjoint Technique, Technicien, Assistant ingénieur, Ingénieur d’études, Ingénieur de recherche, Chargé de recherche, Directeur de recherche

Comme pour les adjoints techniques et les techniciens, les revalorisations salariales sont largement insuffisantes pour l’ensemble des corps d’assistants ingénieurs, d’ingénieurs de recherche, des chargés et directeurs de recherche. Elles sont loin de compenser les pertes de pouvoir d’achat accumulées depuis de nombreuses années. Les premiers échelons de grilles aussi bien de catégories B et C que de catégorie A ne décollent toujours pas du SMIC.

Le SNTRS-CGT a défendu auprès du ministère de la Fonction publique et du secrétariat de l’enseignement supérieur et de la recherche, que les ingénieurs d’études soient rémunérés comme les ingénieurs d’études des autres ministères. Nous avons eu gain de cause : ce n’est que justice.

Mais seules les carrières des IE ont été revalorisées. L’indigence des revalorisations pour les autres corps IT conduit à des incohérences dans les grilles et notamment à un déclassement des IR. Nous estimons néfaste la restructuration du corps des chargés de recherche qui va retarder encore plus le recrutement avec la disparition des CR2 et conduire à terme au recrutement quasi exclusif de chercheurs exerçant des fonctions de directeur de recherche dans le corps des chargés (explication détaillée dans nos analyses ci-dessous). Par ailleurs la création d’une classe exceptionnelle avec accès à la hors échelle A ne concernera qu’une partie des CR1. Le SNTRS-CGT avait revendiqué la prolongation de la grille des CR1 à la hors échelle A.

Les revendications pour améliorer les grilles, reconnaitre les qualifications et augmenter les rémunérations sont plus que jamais d’actualité. La défense des salariés passe par le renforcement de l’action syndicale : rejoignez le SNTRS-CGT

Retrouvez en ligne :

Notre analyse globale du décret 2017-852 et les déséquilibres entre grilles
Notre analyse du décret 2017-852 corps par corps
Les revendications salariales du SNTRS-CGT
Les vœux de la CGT votés au CT-MESR
Pourquoi la CGT a voté CONTRE les décrets d’application
Décret n° 2017-852 du 6 mai 2017 portant sur l’application du PPCR à l’Enseignement Supérieur et la recherche
Décret n° 2017-853 du 6 mai 2017 modifiant plusieurs décrets fixant les échelonnements indiciaires de certains corps relevant du ministre chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche


Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123

Annonces

Pétition contre le RIFSEEP

RIFSEEP : Le ministère abat ses cartes !

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !
REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

La pétition est en ligne à l’adresse :
http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5