Sujétions et astreintes

Le SNTRS-CGT a effectué depuis le début de l’année 2013 un travail de consultation et de recueil de témoignages sur ce sujet voir BRS.
Les retours et l’analyse partagée avec des personnels concernés, nous démontrent que la circulaire a vieillie, qu’elle est souvent mal interprétée et appliquée de façon discriminatoire suivant les laboratoires et les instituts.

Le constat démontre en premier lieu une absence de prise en compte des situations de pénibilité et des pratiques de travail hors cadre réglementaire qui entrainent des durées de travail excessives pouvant avoir des conséquences en terme de santé et de sécurité.

Nous dénonçons une grande hétérogénéité de traitement suivant :
Le statut des agents : contractuels, fonctionnaires, IT et chercheurs...
La connaissance par les laboratoires des textes et leur interprétation au niveau des règlements intérieurs
L’implication financière des instituts dans la prise en charge des indemnités

Mais aussi l’inadéquation de la ligne budgétaire (PPRS) servant à verser les indemnités liée au mode même de calcul de cette prime ainsi que l’inadéquation du paramétrage des astreintes et sujétions au niveau du logiciel Agate.

Partant de ce constat, nous revendiquons les mesures suivantes :

- le respect du cadre réglementaire qui définit l’organisation du travail
l’amélioration des compensations pour les we travaillés dans le cadre des missions relevant des sujétions.

- l’abandon de la PPRS dans le cadre de l’indemnisation pour la remplacer par une enveloppe budgétaire adaptée

- la reconnaissance de la pénibilité pour le travail de nuit régulier par exemple

- une égalité de traitement entre tous les agents quelque soit leur statut

- une prise en charge égalitaire des astreintes et sujétions en fonction de la réalité du terrain

- la réévaluation des montants indemnitaires

- la transparence en matière de sujétions et astreintes

Ces revendications sont justes, les personnels travaillant dans de telles conditions, ont des conditions de travail contraignantes qui demandent une réelle reconnaissance et prise en charge par l’employeur.


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 10 février 2016
par  Laeti

PREMIERS RESULATS DU GROUPE DE TRAVAIL SUJETIONS ET ASTREINTES

PREMIERS RESULATS DU GROUPE DE TRAVAIL SUJETIONS ET ASTREINTES
Lors de la mise en place du groupe de travail l’administration a en préambule tenu à préciser :
« Ce projet de note ne remet pas en cause les modalités d’indemnisation des sujétions et astreintes qui s’appuient sur la majoration des taux moyens individuels de la PPRS, de la PPE et du taux moyen de IFTS. Or le RIFSEEP va se mettre en place lors de l’année 2016 et l’indemnisation des sujétions et astreintes telle que décrite dans la (...)

mercredi 18 juin 2014
par  Josiane

circulaires en vigueur sur les sujétions et astreintes

Parmi les agents travaillant au CNRS un certain nombre d’entre eux sont amenés à travailler dans des conditions particulières ( horaires décalés, astreintes, missions embarquées, missions de terrain difficiles, travail de nuit ou le samedi et dimanche...).
Ce travail spécifique correspond à une large palette de métiers en instrumentation scientifique, observation, relevé sur le terrain ou en mer. Des métiers qui impliquent un travail sur le vivant aussi sont impactés tel que les animaliers par exemple (...)

Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Pétition contre le RIFSEEP

RIFSEEP : Le ministère abat ses cartes !

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !
REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

La pétition est en ligne à l’adresse :
http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5