Le plan stratégique 2016-2020 de la Direction de l’Inserm : Un changement de nature de l’organisme

mardi 21 avril 2015
par  JeanKister

Contribution de la section nationale INSERM du SNTRS CGT

Le plan stratégique 2016-2020 de la Direction de l’Inserm : Un changement de nature de l’organisme

PDF - 163.7 ko
Contribution_SNTRS_Plan_Strategique_inserm_2016-2020

(..) Le plan stratégique 2016-2020, structuré en 3 priorités, décline pour l’Inserm cette vision de la Stratégie Nationale de Recherche. Il n’est que l’application de la loi Fioraso de juillet 2013 qui fait de l’innovation et du transfert l’alpha et l’oméga toute politique de recherche. (...)

Conclusion

Le plan stratégique change la nature de l’Inserm, il n’y a pas une ligne sur les enjeux de la connaissance.

Le plan stratégique vise à faire de l’Inserm un institut dédié à la clinique et aux industries de santé et source de revenus à travers les prestations de services de ses plateformes.

Les ART et les programmes transversaux sont en fait conçus pour offrir aux industriels de la santé et de la pharmacie les compétences des personnels de l’Institut ainsi que les données issues de leurs recherches.

La Direction générale livre sur un plateau les services des laboratoires dont elle a la tutelle, à des intérêts privés : du développement de programmes de recherche à la livraison du médicament clé en main. Elle met à disposition les données, les cohortes, les bio-banques développées au sein des laboratoires de recherche publique avec l’argent public. Et cela sans même des contreparties financières ou le recrutement de scientifiques notamment des docteurs formés dans les laboratoires.

L’austérité budgétaire ne fera que renforcer cette inflexion. Alors que les crédits des unités proviennent déjà pour les 2/3 de ressources externes sur contrat (pour seulement 1/3 de crédits récurrents venant du budget de l’Etat), le plan stratégique propose d’accentuer encore plus ce déséquilibre avec de nouveaux appels d’offres !

Ce repliement de l’Institut sur le monde médical isole l’Inserm des autres organismes, comme le montre la dégradation des relations avec le CNRS.

L’absence de flux des personnels, conséquence du très faible nombre de recrutements et du recul de l’âge de départ en retraite, amène la RH à jouer un rôle de plus en plus important dans la mobilité de personnels en particulier des chercheurs.

Le plan stratégique fait de l’Inserm, pour ses personnels précaires (soit 40% des effectifs), un institut de labellisation. La quasi-totalité des précaires qui sont sur des fonctions permanentes n’ont rien à attendre de la Direction. Elle les considère comme du personnel en formation destiné à aller se vendre sur le marché du travail avec un label Inserm dans leur CV.


Documents joints

PDF - 22.4 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5