Lettre ouverte des syndicats au PDG de l’INRIA

mercredi 10 février 2016
par  Laeti

Lettre ouverte des syndicats au PDG de l’INRIA

Sauvez la force de l’Inria !

Monsieur le PDG,

Depuis l’annonce des suppressions de poste dans les services, le moral est en baisse et la grogne monte. La démotivation s’installe... L’inquiétude augmente. Le plan de rigueur est en route, pour 5 ans au moins nous dit- on. Et pour cette année combien de postes au total dans la charrette ? Soit 20 postes, soit 45, et ceci suivant la manière de compter...

Ces mesures vont entraîner une augmentation de la charge de travail des personnels dans les services alors que la situation est déjà tendue. La qualité du service fourni aux chercheurs va s’en ressentir. Avec moins on fait moins. On nous annonce qu’il faudra choisir et arrêter certaines activités non prioritaires. Mais lesquelles ?

Les solutions dites miracles restent insatisfaisantes :

  • la modernisation du système d’information n’a pas donné de résultats jusqu’à présent. Les évolutions ont bien pris en compte les exigences réglementaires de plus en plus fortes mais pas celles permettant de faciliter le travail des ITA et des chercheurs ;
  • la mutualisation à outrance au sein de l’institut remettrait en cause la proximité des services, alors que c’est l’une des forces du modèle Inria ;
  • la mutualisation inter-établissements (dans le cadre des COMUE par exemple) entraînerait une baisse des compétences et une perte de la maîtrise de la qualité de service, voire une perte de ressources (dépôts de contrats…). L’Inria est-il appelé à disparaître ?
  • l’externalisation de certaines activités, aussi préconisée, a un coût prohibitif. Comment comprendre une stratégie de réduction des coûts qui, en fait, les augmente ?

La non-intégration des postes en détachement constitue une remise en cause du droit à la mobilité pourtant encouragée par les discours officiels. Elle provoquera à moyen terme un appauvrissement de l’Inria car elle supprime les échanges de personnels des services avec l’extérieur.

Enfin la politique de suppression de postes dans les services achève de rigidifier les postes et la progression des personnels. Elle implique un blocage des carrières totalement opposé à l’investissement des personnels et leur motivation. ITA ou déménagement, vous avez choisi !?

La qualité des services, soutien et support, est un puissant vecteur d’attractivité de l’Inria. Dégrader cette qualité va avoir un impact négatif sur la capacité de l’Institut à recruter les meilleurs chercheurs et chercheuses. La recherche ne peut fonctionner que dans le cadre d’un équilibre entre les postes d’ITA et les postes de chercheurs.

La priorité : des moyens pour un support de qualité !

Monsieur le PDG, écoutez-nous !

Le 20/01/2016, SGEN-CFDT, SNCS-FSU, SNTRS-CGT

PDF - 112.5 ko
Lettre_Ouverte_PDG_Inria

Documents joints

PDF - 6.8 ko

Agenda

<<

2020

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5