CR SNTRS CGT Conseil Administration Inserm 6 octobre 2016

mardi 25 octobre 2016
par  JeanKister

Compte Rendu SNTRS CGT du Conseil d’Administration de l’INSERM du 6 octobre 2016

Déclaration de l’élu SNTRS CGT Jean KISTER sur projet budget 2017 :
http://websyndicats.vjf.cnrs.fr/sntrscgt/spip.php?article1911

Budget rectificatif N°2 :

Il s’agit de la prise en charge de l’augmentation du point d’indice Fonction Publique pour la période du 1er juillet au 31 décembre 2016 pour un coût de 1,32 millions d’euros ! Ce coût est couvert essentiellement par un prélèvement sur le fonds de roulement de l’Institut ! C’est donc l’Inserm qui doit payer sur ses fonds propres cette mesure salariale décidée par la Fonction Publique !

Rappelons que cette très faible augmentation du point d’indice (1,2% en 2 fois, 0,6% en 2016, 0,6% en 2017) est loin de rattraper les 8% de perte du pouvoir d’achat des fonctionnaires durant les 10 ans de blocage ! Et que les agents vont en partie la financer par la suppression des échelons accélérés (fait pour les Techniciens en 2016, pour tous les autres ITA en 2017).

L’autre partie du budget rectificatif n°2 concerne des recettes supplémentaires pour les programmes de recherche sur le virus Ebola (1,7 millions d’euros) et pour le plan Maladies Neurodégénératives 2014-2019 (0,46 millions d’euros).

Vote élu SNTRS CGT : POUR

SATT Ouest Valorisation : sortie de l’actionnariat

L’Inserm avait 30 actions (soit 3% du capital) à la SATT Ouest valorisation.

Or vu les difficultés de fonctionnement entre l’Inserm et cette SATT, en particulier pour la gestion des brevets et de la propriété intellectuelle des chercheurs de l’Institut, le PDG a décidé de la sortie de l’Inserm du capital de la SATT !

Le discours du DGR, T. Damerval, a été de dire : « on va ainsi retrouver un degré de liberté tout en continuant à collaborer avec la SATT mais de l’extérieur. On est mieux avec les SATT en n’étant pas actionnaire ! » (Selon des infos du PDG en « off », la SATT Ouest Valorisation ne serait pas la seule où il y a des problèmes de relation avec l’Inserm : ainsi la SATT Conectus (Alsace) ou la SATT Aquitaine (Bordeaux) seraient aussi concernées !).

Le nouveau DGRI, A Beretz, a péniblement admis que pour cette SATT, il y avait des difficultés et il voterait la sortie de l’Inserm de l’actionnariat (Hors PV, il a admis qu’il y a des endroits où cela ne marche pas !). Mais il s’interroge de l’attitude de l’Inserm pour les autres SATT ?

Vote élu SNTRS CGT : POUR

PDF - 154.2 ko
CR_SNTRS_CA_INSERM_6_10_2016

Documents joints

PDF - 22.4 ko

Agenda

<<

2021

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5