Compte rendu de la session Automne – section 19 Système terre : enveloppes superficielles (7 au 10 novembre 2016)

vendredi 24 février 2017
par  Laeti

Compte rendu de la session Automne – section 19 Système terre : enveloppes superficielles (7 au 10 novembre 2016)

Annie Huyghe est l’élue SNTRS-CGT.

1° ECHANGE AVEC LA PRESIDENTE DU MANDAT 2012-2016
Retour d’expériences et conseils à la nouvelle session : Concernant les rapports suite à audition, aucun retour n’est fait au candidat. Le rapport est simplement factuel. Seule la Présidente indiquait un retour téléphonique le cas échéant. Attention aux critères de parité, très importants. Première année : poste fléché (moins de candidats, 2 refusés car insuffisants) ; Refus des postes fléchés/coloriés, il vaut mieux refuser.
Attention, si le poste fléché n’est pas pourvu, il est remis dans le pot commun.

Relation Direction INSU : très important, le lien a été très fort, pas toujours bien.
Nouvelle session : 5 CR2 (la session précédente a refusé de siéger si minimum 3 CR2) Attention, se mettre d’accord en session de juin pour les propositions à l’INSU.
PEDR : évolution lors de la précédente section => sera attribué aux jeunes entrants. La section peut agir par motion.

Conflits : très important (traitement des candidats à égalité).
Vote section :
5 pour
9 contre
1 abstention
SPE : dossiers où il n’y a plus de science. Si le chercheur se sent un peu attaqué, il peut demander à être accompagné du syndicat.
Évaluation : Possible d’appeler les chercheurs, mais strictement interdit pour les concours : promotions.

2° REFLEXION SUR LES CRITERES DE LA SECTION ET L’ORGANISATION :
- DRCE2-DRCE1 : 1 seul poste pour l’INSU – critères : capacité d’une personne à mener de front les activités collectives et scientifiques. Ou une excellence dans l’un ou l’autre des domaines.
- Organisation des rapporteurs : chaque rapporteur établi un pré rapport. Le deuxième rapporteur intègre lors de la session des informations sur le pré-rapport du premier rapporteur.
- La section décide d’auditionner tous les candidats DR.
- La section décide d’auditionner les CR sans sous-jurys.
- Les critères d’auditions se décideront pendant un bureau avec une personne des concours.
- Faire appel à des experts => si une discipline dont les jurys ne sont pas spécialiste ils peuvent faire appel à ces experts, la section est ok. L’expert assiste à tous le concours.

3° PRESENTATION D’HELENE LEBAS (RESPONSABLE SDPCH : DRH) :
SPE dispositif individuel mis en place depuis 2007 qui norme les avis de section, validé par tous les acteurs. Créer un plan d’action pour revenir à une situation favorable, dispositif transparent, construit sur mesure. Espace CORE ouvert.
Avis différés : le dossier est revu à la session suivante.

Avis réservé : dans l’activité du CH des éléments demandent un suivi particulier/mis en œuvre du tableau. Pour sortir du SPE un CH doit avoir 1 avis favorable lors des 2 dernières évaluations.

Avis d’Alerte : Un rapporteur est désigné par section.
Du côté RH, le conseiller fait un courrier au CH pour l’informer de l’avis réservé et du dispositif existant. Il rencontre le CH au laboratoire puis une seconde fois avec un membre du laboratoire voire de l’institut.
La durée moyenne du dispositif dure 5 semestres. Il faut 5 semestres pour revenir à un avis favorable.

Si pas de solution après plusieurs avis d’alerte, il y a l’insuffisance professionnelle, il n’y a pas de textes législatifs, mais des jurisprudences qui indiquent le manque de publication etc..
Les avis d’insuffisances sont examinés par la DRH en lien avec l’institut. Ce dossier passe en CAP sauf cas exceptionnel.

Il est possible de mettre « pas d’avis » utilisés pour les reconversions professionnelles, ou les CH qui sont co-évalués par la CID 50 et qui n’ont plus du tout d’activité de recherche.

La majorité des SPE sont sur une tranche d’âge après 55-59 ans la plus fournis : 7%
En section 19 : 6 chercheurs sont en SPE. 3 revenus en AF en premier avis (pas d’accompagnement particuliers).

Situation d’une chercheuse : avis réservé depuis printemps 2011, maintenant en CLM, donc ne reste pas dans la liste d’évaluation, la section n’a pas d’avis à donner.
3 CH en avis : Un chercheur en Avis d’alerte en 2008, puis Avis réservé mis ne place de télétravail, pas publié depuis 2000.
4° TITULARISATION (4 DOSSIERS).
5 avis favorables

5° CANDIDATURE POUR UNE PROMOTION CR2 CR1 (7 DOSSIERS). HORS COLLEGE C
6 avis favorables 1 avis à rediscuter

6° RECONSTITUTION DE CARRIERE (1 DOSSIER).
1 avis favorable

7° ÉVALUATION A MI-VAGUE (18 DOSSIERS) PSL/CEFREM/ISEM/LISA/LACY/GEOPS/LOG
18 avis favorables. À voir un chercheur difficultés au sein du laboratoire. CH déjà reçu par le service RH. La section demande a ce que ses activités soient soutenues par la direction de son laboratoire.

8° INTEGRATION SUITE DETACHEMENT (1 DOSSIER).
1 avis favorable, discussion sur le fait d’intégrer en détachement un CR en DR sans qu’il passe le concours.

9° CHANGEMENT D’AFFECTATION
1 avis favorable

10° EVALUATION A MI-VAGUE DES CHERCHEURS (LATMOS - 17 DOSSIERS)
15 avis favorable 2 avis différés dont 1 en SPE depuis 2011 ; le laboratoire ne souhaite plus garder ce CH, demande de CLM en cours.

11° EVALUATION A MI-VAGUE DES CHERCHEURS (LSCE – 18 DOSSIERS)
1 Avis très favorable
15 avis favorables
1 PA (pas d’avis)
1 AD (avis différé)
1 dossier SPE, chercheure qui s’est dirigée vers la CID 50, donc avis réservé en 2013 par la section, en 2014, la section donne un avis favorable. Les PA « pas d’avis » n’existaient pas en 2013. Néanmoins dossier à suivre, car cette personne est très malade, il est fait part en section de la situation factuelle, il ne faudrait pas que le problème médical rentre en compte dans l’évaluation. La section a statué pour un avis favorable.
1 dossier particulier, on ne sait pas si en détachement ou en délégation ? Le rapport est incomplet. La section décide de mettre un avis différé.

12] EVALUATION A MI-VAGUE DES CHERCHEURS (LOA, LISA, OSU, LEEISA, INSU INS1619, PDT MOY 1601, LETG LAMP TAKUVIK LEMAR – 18 DOSSIERS)
4 avis favorables au LOA 1 avis favorable au LISA ou LMD 1 avis favorable OSU Réunion 1 avis favorable LEEISA Réexamens (en autre CH qui ont des responsabilités en CID 50,52) : 2 Pas d’avis (PA) puisque estimés activités plus évalués en CID 50 4 avis favorables.

13] MEDAILLES DE BRONZE (1 POUR LA SECTION 19) POUR 5 CANDIDATS l’INSU propose mais la section est également autorisée pour proposer des noms. 5 propositions => Par vote MORIN Samuel est retenu pour 11 oui, contre SWNGEDOW Didier 5 oui. 3 abstentions.

14° MEDAILLES D’ARGENT POUR 7 CANDIDATS
CIAIS Philippe : 14 oui/ 3 non /2 abs

15° IGE INSTITUT DES GEOSCIENCES ET ENVIRONNEMENTS - AUDITION DE PIERRE BRASSEUR JL JAFFREZO. (DEMANDE DES DUS POUR CETTE INTERVENTION)
Processus de construction de l’UMR IGE/2 laboratoires pour un regroupement LGGE et LTHE :
4 tutelles. Projet débuté depuis 2012. Mission confiée par les tutelles au G5 : construire le projet d’UMR. Motivations et opportunités du regroupement : aspect climat en dénominateur commun 3 gros blocs d’objectifs définis par le personnel et les tutelles différentes :
• Développer les complémentarités scientifiques et techniques,
• Renforcer la visibilité sur le site grenoblois, nationale et internationale,
• Simplifier le dispositif recherche
Arsenal de partenariats intéressants (IRD etc.).

Rattachement direct à l’INSU. La section 19 sera pilote. Sera également rattaché à l’INSIS, maintien également avec l’INEE. Liens avec le CNES et l’IPEV. Implication dans les services et moyens nationaux labellisés.

Positionnement national => le regroupement a pour effet d’agréger de nouvelles forces sur quelques axes phares. Développement de partenariat, notamment avec le LEGOS. Le CNRM n’aura plus qu’un interlocuteur.

Ressources Humaines : 68/140 permanents CNRS. 143 permanents au total.
Section 19 dominante en termes de personnel.
Beaucoup de départs en retraite prévus dans les 5 prochaines années. Perspective emploi CEC – déclinaison sections 19/30 soutenir dans dialogue des ITs techniques.
Equipe de direction de 5 personnes due au périmètre scientifique assez large. Question sur les personnels : l’idée du regroupement est issue d’une phase de réflexion jusqu’à fin 2014. Au départ il y a eu des prospectives séparées face à l’HCERES. Le personnel IRD n’a pas été bien positionné mais en 2015, il y a eu par vote positif l’adhésion du personnel. Le personnel a été impliqué dans l’écriture de ce regroupement directement.

Cependant, le personnel technique et administratif est identifié comme plus vulnérables.

Les services communs fonctionnent bien. Pas de problèmes du fait qu’il n’y ait pas de directeur adjoint de l’université.
Bonne entente avec le VP recherche à Grenoble.
Pour les océans, c’est un atout d’avoir l’IRD comme tutelle.

16° EXPERTISE DU PROJET DE CREATION AU 01/01/2017 DE L’UMR « INSTITUT DES GEOSCIENCES DE L’ENVIRONNEMENT »
Attention, il y a une équipe déjà mixte qui va le rester. Mais pour le moment, c’est juste une juxtaposition des différentes équipes.

17° CONFIRMATION D’AFFECTATION DES LAUREATS CR ET DR ET DESIGNATION DE LEUR DIRECTEUR DE RECHERCHE  :
5 dossiers, 4 avis favorables et 1 défavorable car il n’y a pas les structure et équipement nécessaires dans le laboratoire demandé et les ALLER/RETOUR sont défavorables au maintien du projet de l’intéressé. Un courrier est adressé par la section aux différentes directions

Il n’est pas nécessaire que ce soit un membre du laboratoire, c’est même conseillé, mais l’usage souhaite que ce soit un membre de la section et obligatoirement un DR.

17°CHANGEMENT DE DIRECTION D’UNITE CEREGE UMR7330 => UMR avec 3 tutelles. Dans l’équipe de direction, il n’y a pas de directeur CNRS. Au vue des avis favorables des représentants des tutelles de l’UMR161 (collège de France, IRD et AMU et vote favorable du conseil de l’unité du CEREGE. Monsieur Olivier BELLIER Professeur à Aix Marseille Université, rattaché au CEREGE depuis 2012, au poste de co-directeur du CEREGE sur la période jusqu’au 31 décembre 2017.
LMD UMR8539 => Philippe DROBINSKI DR2 sera nommé par intérim (suite démission de Vincent CASSE). Au CNRS depuis 2001. Avis favorable. Demande faite en urgence car démission forcée.

18°DISCUSSIONS SUR LES COMITES DE VISITE HCERES.
MIO – Sophie Rabouille expert de la section. Le LEPCE, laboratoire d’Orléans, j’avais proposé ma candidature du fait qu’il y a un fort ratio IT sur CH, mais le HCERES n’a pas accepté d’expert de la section. Un élu C d’une autre section a été proposé.

19° CLASSEMENT POUR UNE PROMOTION DR1 VERS DRCE1 (19 DOSSIERS - 1 POSTE)
La section propose de dire oralement aux candidats non retenus l’amélioration qu’ils peuvent apporter à leur dossier (avec extrême prudence).
Cette session, la secrétaire du SGCN a durci les procédures et nous n’avons pas été en qualité d’Elus B ou C à assister aux délibérations, cependant nous avons les résultats (3 classés).

20° CLASSEMENT POUR UNE PROMOTION DRCE1 VERS DRCE2 (1 POSTE PEUT-ETRE)
1 seul classé

21° CLASSEMENT POUR UNE PROMOTION DR2 VERS DR1 (13 DOSSIERS – 6 POSTES – 7 CLASSES DONT 2 EX AEQUO).

22°8 ECOLES THEMATIQUES
2 avis favorables, 1 très favorable, 1 réservé (pas de projet, calrifier les objectifs, identifier les intervenants), 1 pas d’avis (les thématique relève trop peu de la section. Potentiellement intéressant mais pas assez d’éléments pour la section 19).

23° MOTS CLES DE LA SECTION – PAS DE PROBLEMES SUR LES INTERACTIONS ENTRE LA 30 ET LA 19
Système climatique : océan, atmosphère, continent, cryosphère biosphère et leur couplage.
Changement global, régional, anthropisation, impacts.
Cycles biogéochimiques. Physique et dynamique des écosystèmes marins.
dynamique et chimie de l’atmosphère et de la cryosphère.
Paléo environnements : archives océaniques, glaciaires, continentales.
Planétologie : physique, dynamique et chimie des atmosphères planétaires.
Techniques expérimentales (in situ, à distance) d’intérêt atmosphérique ou océanique. Modélisation appliquée des fluides géophysiques.

24° INTERVENTION AVEC L’INSU – PASCALLE DELECLUSE ET BRUNO BLANKE
Présentation de tous les membres de la section et remerciements.
Pascale Delecluse indique qu’il est demandé de faire un travail indiquant comment les thématiques ont évolué. La section a le regard et doit être vigilante.
Objectifs : montrer que la science du CNRS est en évolution constante (Demande de la Déléguée à la Science.)

Favoriser l’interdisciplinarité ou acquisition d’un savoir-faire spécifique.
Bruno Blanke demande à être en copie de l’ODJ de la section.
François LOTT (président) indique que la section va rediscuter les mots clés.
Pascale Delecluse indique que spécifiquement en section 19, il y a une difficulté à trouver des personnes qui prennent des responsabilités.
Thierry Correge indique qu’il y a des difficultés pour les promotions, d’où la difficulté de motiver les gens.

Cette année l’effort est fait pour augmenter les quotas.
Frontière CID 50 ? => Personnes qui ont des responsabilités administratives. Gros problèmes en 2015 sur cette CID accusée de concurrence déloyale.
Faut-il évaluer un chercheur qui est en CID 50 => pour pouvoir être en CID 50 il faut la demander pendant 5 ans. En attendant les dossiers sont toujours proposés en section d’origine. L’évaluation se fait toujours dans la section d’origine. Si trop de chercheurs en CID 50, mal ressenti.

Les quotas sont calculés au prorata des effectifs.
Pression DRCE1 (pression de 1 sur 17)
Précédente section il n’y a eu qu’un poste.
Problème de prise de direction de laboratoire : Difficulté dans la lourdeur administrative, justifications des contrats etc., multiplicités des sollicitations (LABEX, IDEX …).
- DDCS => encadrement fait aux personnes qui ont assumé un mandat de direction pour avoir un encadrement personnalisé au sein du CNRS -> reconversion pour ceux qui souhaitent rebondir vers d’autres responsabilités au lieu de revenir dans la recherche.
Pascale DELECLUSE insiste sur la vigilance en terme de parité (promotion, médailles etc.).

La section doit solliciter lors de l’évaluation des femmes et également inciter les DUs pour les médailles.
La section doit avoir en amont l’information sur les médailles avant les dates limites. (Une médaille par section et par an). Faire remonter au moins deux candidatures.
Les médailles de bronze se discutent au niveau de l’institut.
Les médailles d’argent sont discutées en comité de direction. L’attention est portée sur l’équilibre.

Faut-il un argumentaire ?
Questions de la section :
- PEDR : l’institut tiens toujours compte de l’avis de la section, comité ad hoc constitué. La section se plaint de ne pas avoir de retour.
Dès l’arbitrage financier constitué par le CNRS, l’INSU interclasse avec les sections 17, 18, 19 les propositions des sections.
Enveloppe globale (noyau dur 4 /6 personnes) + Autre enveloppe PEDR spéciale (pour les membre de section etc..) + Petite enveloppe pour les extérieurs. Les personnes qui ont des prix sont sortis de la liste.
Encadrement de stage : OK pas de nombre d’heure spécifique. Le retour sur des noms par l’INSU : OK
Nombre de PEDR par section : attribuée suite à leur demande (CR2 CR1) lettre adressée au jeune chercheur de confirmation de candidature, mention spéciale pour être candidats.

Les chercheurs qui cochent non sont contactés automatiquement par l’institut.
- Cas d’une demande d’intégration au CNRS suite à accueil en détachement.
Un chercheur souhaite finir son mandat de directeur mais départ en 2020.
Pascale DELECLUSE n’a pas regardé le dossier, cependant, elle signale la difficulté de trouver des postes à responsabilité en qualité de Directeur de laboratoire.
De gros équipements ont été faits à la Réunion pour valoriser l’unité.Ce chercheur a fait un gros travail au CNRS, il a été sollicité.

Le dossier est largement apprécié par la section.
Seul le passage de CR en DR pose questionnement.
Un poste a donc été créé et pris sur la masse salariale.
Pascale DELECLUSE indique que si au terme des 5 ans la personne remplit bien sa fonction l’intégration se fait sans problème.

Le poste de ce chercheur est déjà pris sur la réserve du CNRS.
Si on refuse la titularisation, le poste revient en ETPT au CNRS.
Pascale DELECLUSE indique que si on doit l’intégrer au CNRS, il doit proposer un projet de recherche.

Attention : si la section ouvre un concours de DR externe, cela prend 2 postes de CR.
- Affectation d’un CR1
Désaccord de la section pour son affectation au M I O pour raisons scientifiques. Bruno BLANKE n’est pas d’accord, ce chercheur est recruté en CR1 et non pas CR2, donc il doit faire preuve de maturité. La section demande à être au courant des difficultés.

Décision prise en concertation avec la DRH du CNRS.
Bruno BLANKE indique qu’il y aura une autre action après la titularisation. Il indique que suite à notre avis défavorable de son affectation au M I O, précédemment prévu au LEGOS ; il n’y aura pas de problèmes collatéraux. La DRH a-t-elle communiqué avec l’INSU ?
LEGOS : pas uniquement un problème entre deux personnes mais plus compliqué.
- Conflit au LOG
François LOTT en informe l’INSU. Il a eu un entretien avec la RH de la délégation.
Chercheur qui rentre d’Australie, depuis le retour au LOG, ses conditions de travail se sont détériorées. Dossier pas très clair à discuter.


Documents joints

PDF - 6.8 ko

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2021

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5