Compte-rendu session automne Section 29 : Biodiversité, évolution et adaptations biologiques : des macromolécules aux communautés

vendredi 24 février 2017
par  Laeti

Compte-rendu session automne Section 29 : Biodiversité, évolution et adaptations biologiques : des macromolécules aux communautés

La session d’automne s’est déroulée du 14 au 18 novembre au siège du CNRS.

Présents :
-  Membres élus :
Collège A1 : Anne-Geneviève Bagnères-Urbany, Ana Rivero, Fabrice Vavre
Collège A2 : Vincent Bels, Xavier Vekemans
Collège B1 : Jean-Philippe David, Jonathan Filee, Véronique Martin
Collège B2 : Olga Otero
Collège C : Amandine Blin, élue SNTRS-CGT, Xavier Duchemin, Sébastien Gibert
-  Membres nommés : François Brischoux, Marie Charpentier, Mohamed Jebbar, Hélène Morlon, Thierry Perez, Irène Till-Bottraud, Mylène Weill
-  Assistante de la session 29 : Fiona Benhaida
Excusés : Christophe Douady (Collège A2), Tony Robillard (Collège B2)

Calendrier
• Instance d’équivalence : 24 janvier (téléconférence)
• Jury admission /sur dossier : 1er mars
• Réunion bureau le 2 mars au matin tôt
• Concours CR : semaine du 3 avril (auditions du 3 au 6 avril - Meudon)
• Concours DR : du 18 au 20 avril avec délibération du 21 avril
• Réunion bureau : le 21 avril après-midi
• Session printemps : du 13 au 16 juin 2017

MOTS CLES de la section (http://www.cnrs.fr/comitenational/sections/section.php?sec=29) :
• Biodiversité, adaptation, évolution
• Génétique et génomique évolutive et environnementale
• Ecologie et dynamique des populations et des communautés
• Ecophysiologie évolutive
• Ecologie de la Santé
• Interactions Durables
• Ecologie comportementale
• Paléobiodiversité

Retours sur le mail envoyé aux chercheurs et aux DU de la section
Le mail envoyé aux chercheurs et aux DU a globalement été bien perçu. Ce mail a été envoyé aux chercheurs de la section afin de présenter les nouveaux membres de la section et d’améliorer la communication entre les chercheurs et la commission - la section jouant également un rôle d’appui et d’aide aux chercheurs. Cela permettra également à la section d’identifier les points de convergence au sein de la communauté à faire remonter à l’institut et à la direction du CNRS.

Entretien avec Mme Lebas (responsable du Service développement professionnel des chercheurs au sein de la DRH)

Mme Lebas nous a présenté la procédure de suivi post évaluation (SPE) devant apporter une aide aux chercheurs en difficulté. Elle nous a rappelé le déroulement du dispositif à savoir qu’un chercheur rentre dans le dispositif après un avis « réservé » ou d’« alerte » lors de son évaluation à vague ou mi-vague ; l’action stoppe après le premier avis « favorable » et la sortie du dispositif est actée au second (soit après 5 ans minimum). Tous les acteurs (DU ou un membre du laboratoire, la section - son président ou un membre mandaté, l’INEE, RH) suivent toutes les étapes à travers une fiche de liaison. Il a été suggéré par la section qu’une présentation du dispositif à la réunion des DU serait la bienvenue.
En ce qui concerne la section 29, 18 chercheurs sont concernés dont 4 SPE avec un premier avis favorable et 1 cas d’insuffisance professionnelle. Une action est donc en cours pour 13 chercheurs suite à un avis réservé (10) ou un avis d’alerte (3). À cette session d’automne, 3 chercheurs sortent du dispositif.

Décisions adoptées par la section 29 pour l’évaluation des chercheurs

-  Tous les membres de la section prennent connaissance des dossiers en suivi post-évaluation dès maintenant, sans attendre le cours du mandat.
-  Le président de la section va prendre contact avec les chercheurs actuellement en SPE pour la mise en place éventuelle d’un suivi individualisé par un membre de la section.
-  Lors des évaluations, nous donnerons un avis différé à chaque fois que nous pensons identifier un chercheur en difficulté. Cela permettra de demander des éléments complémentaires d’évaluation de la situation pour la session suivante (6 mois après) et de prendre contact avec lui sans entrer directement dans la procédure du SPE.
Il faut que les chercheurs n’hésitent pas à expliciter dans leur dossier ce qui peut temporairement impacter leur dynamique de recherche (mise en place d’une expérimentation lourde, changement thématique, élément d’ordre plus personnel). De plus, quelques rares dossiers ne permettent pas une évaluation optimale (avalanche de détails et/ou mauvaise organisation ou sont trop laconiques pour bien évaluer l’activité du chercheur).

Pour faciliter le dialogue avec les chercheurs, la section 29 avance plusieurs propositions :
-  clarifier les attentes de la section pour le contenu des dossiers d’évaluation
-  mettre en place une liste de diffusion vers les chercheurs et leur transmettre notamment les comptes rendus des sessions
-  mettre en place une enquête auprès des chercheurs de la 29 (thématiques, outils, moyens de la recherche…)
-  rester disponibles (que tous les chercheurs se sentent libres de contacter la section).

Pour les dossiers de promotion, les données qui n’y sont pas n’existent pas pour la section, le chercheur doit faire valoir ses qualités.

Les critères d’évaluation, les critères de recrutement et avancement de grade

Ils seront modifiés et bientôt mis en ligne. La liste des critères doit être considérée comme les éléments pris en compte lors des évaluations, et non pas comme une liste de tous les critères à remplir. En particulier, le poids des différents critères peut être très variable en fonction des chercheurs et reflètent l’hétérogénéité des carrières.

Le logiciel MARMOTTE et l’évaluation et l’accès aux dossiers :

Dès le début de la session, des difficultés ont été rencontrées avec le logiciel MARMOTTE. Ayant de nombreux dossiers à traiter et les membres B et C n’ayant pas accès à tous les dossiers, le travail a été compliqué. On souhaite que l’accès aux dossiers ne soit pas limité suivant les grades et en ce qui concerne les évaluations, on demande à ce que les membres B puissent être rapporteurs sur tous les dossiers, y compris sur les dossiers de chercheurs A. La section va promouvoir cette position à la CPCN (Conférence des Présidents des Sections et des CID du Comité National) et à la SSC (Réunion des Secrétaires scientifiques des sections et CID) ainsi qu’auprès de l’INEE.

Entretien avec Dominique Moucheraud, présidente de la section précédente (par visioconférence)

Elle a présenté un panorama des choix et positionnements de la section précédente.
En ce qui concerne les concours, le recrutement des CR diminue depuis 2012 mais le nombre de CR1 et de DR reste stable.
Lors du mandat précédent, le recrutement s’était fait sur tous les champs représentés par les mots clefs de la section et l’INEE a toujours respecté les classements, y compris pour des candidats qui demandaient une affectation hors laboratoires INEE. La parité n’a jamais été un critère de sélection, mais les recrutements ont été paritaires sur le mandat précédent. Elle souligne que les femmes s’autocensurent notamment pour les promotions. Cette dernière réflexion, recoupe les sentiments de la section au vu des dossiers de demandes de promotion (5 femmes pour 27 candidats) de cette session ce qui pose un vrai problème de fond. La section ne peut qu’inciter les chercheuses à déposer leur dossier de promotion.
Pour l’évaluation HCERES, il y a eu des difficultés du comité de visite mais cela dépend essentiellement des délégués scientifiques.
En ce qui concerne la relation avec l’institut, elle rappelle que la section doit être la plus indépendante possible. En ce qui concerne l’INSB, il n’y a jamais eu de support de postes de leur part.

Avant de commencer le traitement des dossiers, des règles de déontologie ont été adoptées :

Règles de déontologie/conflits d’intérêt
Pour l’évaluation et les avis (unité, LIA…) : les membres de la section concernés sortent de la salle lorsque le dossier traité concerne une personne ou une entité avec laquelle un lien existe (collaboration directe, conflit…) ou de son unité.
Pour les concours et les promotions : les membres de la section ne peuvent être rapporteurs de leurs collaborateurs, de leurs anciens étudiants et des candidats dans leur laboratoire. Au moindre doute sur un potentiel conflit d’intérêt, les membres de la section doivent refuser de rapporter sur le dossier. Lors de l’examen du dossier en session, les membres de la section en conflit d’intérêt n’ont pas le droit de prendre la parole (à noter : sortir de la salle n’est pas possible puisque tous les membres de la commission votent et doivent donc connaitre les dossiers et avoir les discussions afférentes à chacun).

Position sur la PEDR
Les membres de la section ont des positions divergentes concernant l’attribution de la PEDR sur son principe, et sur sa pertinence compte tenu du faible nombre de primes à distribuer. En outre, pour certains membres partisans de la prime, le choix de l’attribuer lors de nos travaux de Section parait globalement incompatible avec la mission d’évaluation que nous souhaitons mettre en avant.

La section vote contre une évaluation des PEDR par la section (13 non 4 oui).

Le choix d’un octroi automatique de prime (mais sur demande !) par les nouveaux entrants, est lui globalement soutenu par la section, étant donné le niveau des salaires des chercheurs.

Rencontre avec Christopher Carcaillet (Délégué HCERES)
Le CNRS redevient un acteur majeur de l’évaluation des laboratoires. Chacune des instances d’évaluation des personnels CNRS, Inserm et CNU est représentée chaque fois que légitime dans le comité de visite ; un membre de rang A, ou un B ou un C pourra représenter la section.
Le comité comprend statutairement un représentant des personnels d’appui à la recherche (PAR, cadres C). La mission du représentant des personnels d’appui à la recherche est encore relativement floue et peut s’étendre au-delà de l’évaluation de la situation des personnels IT (Ingénieurs et Techniciens) au sein des unités. Pour certains DS (Délégué Scientifique), il doit être un expert scientifique en charge de l’évaluation de certaines équipes, ce qui peut largement limiter la participation des élus C et inquiète la section.

La section souhaite que la mission et le mode de désignation des représentants des personnels d’appui à la recherche au sein des comités HCERES soit clarifiée et centrée sur l’évaluation de l’organisation du travail et l’intégration des personnels IT au sein des unités. Un texte est en cours de rédaction à destination de l’INEE et de l’HCERES. Il sera relayé à la CPCN (Conférence des Présidents des Sections et des CID du Comité National) et à la SSC (Réunion des Secrétaires scientifiques des Sections et CID)

D’autre part, dans le cadre de la normalisation en cours des relations entre le CoNRS et l’HCERES, il est prévu la mise en place d’un vivier global d’experts (pas forcément issu de la section) et même international en concertation avec le CoNRS et le CNU. Un autre point fondamental est une rencontre au printemps entre le bureau de la section et le délégué HCERES afin d’établir la liste des laboratoires à évaluer et discuter la constitution du comité ; 2 représentants de la section seront proposés pour chaque comité de visite (un seul sera retenu pour le comité de visite).

L’Evolution à venir des modalités de l’évaluation par l’HCERES a soulevé de vives inquiétudes, notamment une évaluation axée essentiellement sur le projet et non sur le bilan de 5 dernières années comme pour les évaluations précédentes. Un point particulièrement problématique concerne le renforcement de l’auto-évaluation et la demande faite aux unités de ne présenter les « 20 meilleurs pourcents » de la production. Enfin, une liste des questions sera soumise aux unités en amont de la rencontre pour une préparation des débats.

Rencontre avec la direction de l’INEE

Stéphanie Thiébault (dir INEE)
Martine Hossaert (DAS INEE, 29)
Catherine Jessus (dir INSB)
Catherine Rechenmann (DAS INSB, bio veg-23)

Pour le concours 2016, nous aurons en section 29 : 6 postes DR1, 4 CR2, 2 CR1 ce qui est une baisse par rapport aux années précédentes. Nous avons le même nombre de postes que les autres sections de l’INEE alors que notre communauté est deux fois plus grande. Il nous est répondu que d’autres postes sont aussi placés en CID 52, 54 ou dans d’autres sections pour des recrutements dans des laboratoires de la 29.

Pour les promotions, aucun chiffre ne nous ne peut nous être donné puisque la procédure est conditionnée par des arbitrages au sein de l’INEE et en collège de direction.

Nous faisons ensuite part de l’inquiétude récurrente sur le financement de la recherche qui transparait dans les dossiers des chercheurs y compris les plus dynamiques et les plus visibles, ainsi que le manque de financement de petits projets. Nous demandons si des données chiffrées existent pour la communauté de la 29. Comme ce n’est pas le cas, nous décidons d’intégrer cet aspect dans notre future enquête auprès des chercheurs pour être en mesure de faire un bilan clair des besoins/ressources, qu’elles viennent de l’ANR ou pas.
-  Nous soutenons l’action de l’INEE dans sa défense de la science fondamentale, notamment à l’ANR, et déplorons l’absence totale de transparence sur les critères et mode de composition des commissions....
-  Nous allons faire des propositions argumentées pour un soutien financier des projets des nouveaux entrants, dans l’esprit d’une proposition émanant du Conseil Scientifique (pour un « couplage » systématique de l’ANR Jeunes Chercheurs vers les nouveaux entrants), tout en cherchant à ne pas creuser l’écart entre les nouveaux chercheurs et les nouveaux enseignants-chercheurs. La direction insiste sur son souhait de se saisir de toutes les bonnes idées émanant de la section, comme elle l’avait fait en instaurant une prime d’installation des nouveaux entrants, maintenue pour les entrants de 2016.

En ce qui concerne l’HCERES, l’INEE attend de nous que nous évaluions, en parallèle de l’évaluation HCERES, la qualité de la recherche de chaque Unité, son attractivité, la pertinence de son rattachement au CNRS, et que nous identifions les éventuels problèmes dans l’Unité et dans son projet afin de mieux accompagner les DUs vers une remédiation. De plus, elle soutient les élus C dans un statut d’observateur pour nos élus (cas où il n’y a pas d’élu C nommé expert) chaque fois que la configuration d’une UMR le justifiera, pour témoigner de ce qui se passe vraiment dans les unités pour les IT CNRS.

Concernant les Prospectives INEE, il est attendu que nous y participions. Il y aura 28 ateliers. À nous de nous emparer de ces travaux et de les transformer, de les reprendre… ou pas… y compris pour préparer le travail de prospectives de la section (2018).

Nous demandons à l’INEE de soutenir le système Peer Community In (https://peercommunityin.org/). C’est un système international de recommandation des articles déposés dans des banques d’archivages, comme bioRxiv, qui ne bénéficient pas du système habituel de peer review. La première communauté : PCI Evolutionary Biology, va bientôt voir le jour. La Section a décidé la reconnaissance des articles recommandés par PCI dans ses évaluations.
Le thème 2017 de l’INEE est Adaptation, Adaptabilité.

Autres décisions
La section a adopté des règles concernant le recrutement aux concours.

-  La section souhaite avoir la possibilité de demander un expert extérieur à la Section lors du concours (expert choisi au CoNRS) : OUI à l’unanimité.
-  La section décide que sur les différents aspects du concours, le dispositif précédent pour le concours 2017 sera repris : Prendre 30 min/candidat aux auditions (10 min de présentation, 15 min de discussion et 5 min de débriefing), 3 rapporteurs pour le JAD et pour les auditions.

TRAITEMENTS DES DOSSIERS
Promotions :
6 dossiers de passage CR2 vers CR1 : tous classés premiers exæquo
15 dossiers de passage DR2 vers DR1 : 10 classés
9 dossiers de passage DR1 vers DRCE1 : 3 classés
3 dossiers de passage DRCE1 vers DRCE2 : 2 classés
Evaluation des chercheurs à mi-vague :
102 dossiers : 95 avis « favorables », 1 « pas d’avis » (les compétences à évaluer ne sont pas dans le champ de la 29 mais relève d’une autre section) et 6 avis « différés » (dossiers non parvenus à temps ou demandes de compléments d’information)
Titularisation : 4 dossiers : 4 avis positifs
Confirmation d’affectation des lauréats CR (et désignation de leur directeur de recherche) : Tous confirmés
Confirmation d’affectation des lauréats DR  : Tous confirmés
Expertises de projet ou suivi ou intégration équipe ou restructuration  : 6 demandes, 2 avis très favorables, 3 avis favorables, 1 avis réservé
Avis sur changement de direction d’unité  : 2 demandes, 2 avis très favorables
Expertise (projet ou suivi ou intégration équipe ou restructuration)  : 2 demandes, 2 avis très favorables
Evaluation d’école thématique : 6 demandes, 5 avis très favorables et 1 sans avis (la 29 n’est pas concernée)
Médailles
La section a décidé de proposer un homme et une femme pour chaque médaille.


Documents joints

PDF - 8.3 ko

Navigation

Articles de la rubrique

  • Compte-rendu session automne Section 29 : Biodiversité, évolution et adaptations biologiques : des macromolécules aux communautés
  • Elue section 29

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5