Retraité(e)s : Le 30 mars, occupons-nous de notre avenir !

mercredi 22 mars 2017
par  Laeti

Retraité(e)s : Le 30 mars, occupons-nous de notre avenir ! Unis, rassemblés, nous serons plus forts pour que 2017 soit une année d’avancées sociales pour les retraités

NON, les retraités ne sont pas une charge pour la société
20% de perte de pouvoir d’achat pour les retraités en 20 ans

Assez de ces ministres qui de Balladur en 1993 à Fillon en 2003 et 2010 maltraitent les retraités à coups de réformes qui ont conduit à une baisse généralisée des retraites de plus de 20%, sans oublier Wauquiez alors ministre de Sarkozy qui n’hésitait pas à qualifier le Revenu de Solidarité Active de « dérive de l’assistanat » où « se nicherait le cancer de la société française ». Et ce sont les mêmes qui veulent supprimer l’impôt sur la fortune.
Assez de voir le gouvernement Hollande/Valls perpétuer cette politique en bloquant une augmentation des retraites depuis plus de 1400 jours, en ce début d’année 2017.
En fait ils ont tous une seule et même logique : il est intéressant de racketter les retraités et les pauvres car ils sont très nombreux.
En procédant ainsi, ils assèchent une source de dynamique économique et sociale.
Ils oublient que les retraités, malgré leurs petites retraites, paient la TVA, les marchandises, les impôts comme tout le monde, qu’ils cotisent aussi à la Sécurité Sociale, qu’ils paient cher assurances et mutuelles.

Le pouvoir d’achat des retraités : ce sont des millions d’emplois
17 à 20% de la consommation est assurée par les retraités

Il est vrai que les retraités ne produisent plus directement de richesses mais ils l’ont fait pendant leurs années de travail et réinvestissent aujourd’hui massivement le montant de leurs retraites dans les rouages de la société.
280 milliards, c’est le montant des retraites au niveau national.
Cette manne financière est réinvestie dans l’économie nationale au travers de la consommation des retraités. Ce sont ainsi des millions d’emplois qui dépendent directement du pouvoir d’achat des retraités. Quant à la santé, les retraités sont régulièrement dénoncés comme des boulets et pourtant, là encore ce sont des millions d’emplois dans les maisons de retraite, les services à domicile, les services de santé.
Pubs à la télé et dans la presse, colloques, conférences…les retraités sont devenus une cible pour l’industrie, le commerce, les loisirs, le tourisme, les services, à tel point que l’appellation « silver économie » ou « économie de l’argent » a été créée pour la désigner, en référence à nos cheveux blancs … mais plutôt au contenu de notre porte-monnaie. Son chiffre d’affaire atteint près de 100 milliards d’euros.

Retraités, toutes les raisons de nous faire entendre en 2017
1065 € bruts mensuel montant moyen d’une pension en 2015

Pas question qu’en 2017, nous soyons obligés de serrer nos ceintures encore d’un cran.
Pas question qu’en 2017, alors que la France est la 5ème puissance économique mondiale, nous acceptions de nouvelles ponctions sur nos retraites.
Pas question qu’en 2017, nous ne pouvions plus faire face aux dépenses les plus élémentaires comme le logement, la santé, le chauffage…

Retraités, nous sommes une force sociale et économique indispensable dans notre pays
Les retraités contribuent pour plusieurs milliards dans le PIB de la France

Nous sommes présents dans quasiment tous les secteurs d’activité.
On nous retrouve avec des responsabilités municipales, politiques, syndicales, dans les domaines de la culture, du sport, de l’environnement…
Nous sommes un élément déterminant de la vie familiale, sociale, éducative, dans le mouvement associatif et solidaire.
Noue représentons une force économique considérable à la fois comme consommateurs et source d’emplois.

Alors en 2017, soyons exigeants
40% de l’aide à autrui par le bénévolat sont assurés par les retraités

Rejetons la culpabilisation, le dénigrement ; nous ne sommes pas ni des nantis ni une charge pour la société.
Exigeons tout de suite une augmentation des retraites et pensions de 300 € pour rattraper des dizaines d’années de retard.
Exigeons le retour à l’augmentation des retraites calquée sur l’évolution des salaires et non sur le pseudo indice des prix et cela au 1er janvier de chaque année.
Exigeons l’annulation des mesures fiscales qui ont entrainé des pertes de pouvoir d’achat
Exigeons une présence syndicale dans tous les lieux où se discute la situation des retraités.

Exigences = Reconnaissance
15,6 millions de retraités en France tous régimes confondus

Retraité(e)s, nos exigences ne sont que l’expression d’une juste reconnaissance de notre place dans la société. Nous continuons à être acteurs de la vie sociale, familiale et économique de notre pays. Afin de peser dans le débat public, les 9 organisations syndicales et associatives ont décidé de s’adresser à vous retraités pour mieux vous connaitre, mieux prendre en compte votre avis et mieux vous représenter. Elles vous invitent à répondre au questionnaire qui vous sera présenté par les militants ou que vous pourrez trouver sur le site de l’UCR-CGT (www.ucr.cgt.fr)

IDF : RV 14h30 Gare du Nord ; Autres régions : tél à votre USR

PDF - 527.3 ko
Tract_manif_du_30_mars_2017

Documents joints

PDF - 7.6 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5