Message de solidarité à l’UTG

mercredi 29 mars 2017
par  Laeti

Message de solidarité à l’UTG

Avec la confédération CGT, le congrès de l’UFSE- CGT apporte son soutien à l’Union des Travailleurs Guyanais (UTG CGT), aux salariés et à la population de Guyane qui ont décidé de la grève générale illimitée à partir du lundi 27 Mars 2017 pour exiger de réelles avancées de progrès social pour un véritable développement économique et social pour la Guyane.

Le gouvernement doit immédiatement répondre à la légitime demande des grévistes de pouvoir ouvrir de réelles négociations avec le président de la République, l’ensemble du gouvernement et en particulier la Ministre des Outre- Mers, sur toutes les revendications portées par le collectif « Pou dékolé la GWIYANN » (Sauvons la Guyane).

Cette lutte d’ampleur est la réponse du peuple Guyanais à la situation sociale catastrophique qui le frappe, avec un taux de chômage « officiel » de 22%, largement sous-estimé selon l’UTG, et 44% des personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté. Le peuple Guyanais dénonce le manque d’infrastructures, les systèmes de santé et de transports défaillants, etc. ! Les gouvernements successifs portent la responsabilité de cette dégradation continue des conditions de vie et de travail. La remise en place de services publics dignes de ce nom, indispensables à la population, et l’arrêt des privatisations sont au cœur des revendications de ce mouvement populaire, illustré par l’exigence de l’arrêt définitif de la vente de l’hôpital Croix-Rouge de Kourou à un opérateur privé, et la transformation de cet hôpital en établissement public de santé.
Les Guyanais exigent aussi la création de nouveaux établissements scolaires à tous les niveaux d’enseignement, l’effectivité et la gratuité des transports scolaires dans toutes les zones de la région, les recrutements des personnels nécessaires à un fonctionnement normal de l’Université, et l’arrêt de la précarisation….
Ils demandent aussi une justice efficace et égalitaire. Le manque de moyens est là aussi alarmant, en particulier pour la prise en charge des mineurs et des jeunes majeurs.

Toutes revendications qui rencontrent le soutien de l’UFSE, qui combat sur les mêmes exigences dans l’hexagone.

La Guyane, depuis des décennies fait l’objet de promesses non tenues aggravant la situation économique et sociale du territoire. Si le centre spatial de Kourou est la vitrine mondiale de la Fusée Ariane, la Guyane n’est certainement pas la vitrine sociale des gouvernements successifs !

L’UFSE- CGT n’acceptera pas que des pressions de tous ordres, en particulier les menaces de répression policière, s’exercent sur l’UTG et ses militants pour les contraindre à rentrer dans le rang. Il est au contraire grand temps d’entrer en négociation.

L’UFSE- CGT est disponible pour répondre à toutes sollicitations et échanges avec les syndicats Guyanais dans le cadre de nos relations d’amitié, de solidarité et de lutte.

Motion adoptée à l’unanimité par le congrès de l’UFSE-CGT (ex UGFF).

Blainville-sur-Mer, le 29 mars 2017


Agenda

<<

2021

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5