Action au cours du CA contre le contrat d’objectifs entre l’Etat et le CNRS 2015- 2018

jeudi 30 avril 2015

Le conseil d’administration du 26 mars 2015 a donné lieu à une action intersyndicale contre le Contrat d’objectifs entre l’Etat et le CNRS 2015-2018.

Un rassemblement intersyndical a eu lieu au siège du CNRS, en même temps que se tenait le conseil d’administration du CNRS le 26 mars 2015. Une délégation intersyndicale a été reçue durant le conseil d’administration et a lu une déclaration intersyndicale pour dénoncer les termes du contrat d’objectifs entre l’Etat et le CNRS pour la période 2015-2018. Déclaration accessible ici

Le conseil d’administration après débats s’est exprimé sur le contrat d’objectif.

résultats des votes :

6 contre :

les 4 élus au CA du CNRS : 1 élu SNTRS-CGT Josiane Tack, un élu SGEN-CFDT Yannick Bourlès, un élu SNCS-FSU Christophe Blondel , un élu SNPTES Georges Depeyrot

2 voix de nommés parmi les Personnalités représentatives du monde du travail
Patrick Monfort, Directeur de recherche au CNRS, représentant de la FSU, Francis Velain, Ingénieur chez THALES et représentant de la CGT

13 voix pour c’est à dire tous des nommés et représentants de l’état

j’attire votre attention sur ce passage dans la déclaration :

Ce document ne comporte aucun engagement de la part de l’État en termes de moyens. En présentant un Contrat d’objectifs sans engagement financier de la part de l’État, le CNRS et le ministère proposent, de fait, au CA de voter un texte qui n’est pas conforme au Code de la recherche, car celui-ci stipule, en son article L311-2, que les contrats pluriannuels définissent les engagements réciproques des parties et, très précisément, que l’État « [détermine] les engagements financiers qu’il prend envers les établissements dans le cadre de [ces] contrats ».
C’est donc sur un projet de contrat d’objectifs en contradiction flagrante avec l’esprit et la lettre de la loi que vous devez vous exprimer aujourd’hui.

Les élus au CA ont développé cet argument lors des débats au CA, les services juridiques du CNRS ont eu beaucoup de mal à expliquer que notre argument n’était pas recevable au niveau juridique


Documents joints

PDF - 4.3 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5