Déclaration sur les violences à Montpellier

mercredi 25 avril 2018
par  Laeti

Déclaration sur les violences à Montpellier

"La CGT dénonce toutes les velléités répressives des directions d’établissement et du ministère. Les violences policières, la répression de la contestation, la contrainte physique, n’ont pas leur place dans l’enceinte universitaire. Des faits graves se sont produits dans plusieurs universités, en particulier à Montpellier, où des fonctionnaires d’état ont participé et/ou organisé un coup de main musclé envers des étudiants dans l’enceinte de cette Université. Une enquête a été diligentée, pour laquelle vous aviez affirmé un traitement rapide, le rapport des inspecteurs de l’IGAENR devait être remis "avec des délais rapides" après la réouverture de l’université le 3 avril ! Des témoignages étudiants ainsi que des vidéos désignent sans ambiguïté les auteurs de ces agressions. Une partie des personnels identifiés occupent des responsabilités importantes au sein de l’établissement de droit. Des agents de sécurité sont impliqués, un Taser a été utilisé lors de l’agression, type d’arme normalement uniquement détenue par la police. A l’énoncé de ces faits, votre mutisme ainsi que le traitement local de ce dossier s’apparentent à un étouffement d’une affaire d’une extrême gravité concernant des fonctionnaires d’État occupant de hautes responsabilités, circonstance aggravante, dont vous ne pouvez ignorer l’identité.

Nous vous demandons solennellement de rendre public les résultats de l’enquête comme vous vous y êtes engagé publiquement.
Nous utiliserons tous les moyens médiatiques et institutionnels à notre disposition si vous reculez devant l’exposé de la réalité des faits."

Le représentant du ministère n’a pas répondu à cette déclaration et déclare la transmettre au ministère.


Documents joints

PDF - 3.6 ko

Agenda

<<

2020

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5