Tract : Tris(te) repetita , La SNTRS CGT IFREMER, pour la troisième année consécutive, ne signera pas la NAO 2021

mercredi 16 juin 2021
par  Laeti

Tris(te) repetita, La SNTRS CGT IFREMER, pour la troisième année consécutive, ne signera pas la NAO 2021

L’IFREMER a une très bonne situation financière
L’IFREMER n’a pas recouru au chômage partiel, et les salarié(e)s, sans ménager leurs efforts, ont continué à faire fonctionner l‘établissement durant la pandémie, dans des conditions souvent pénibles, voire douloureuses.
Le Conseil d’Administration avait validé une augmentation de la masse salariale, fixée à +1,7% pour 2021…
La Loi de Programmation de la Recherche devait venir abonder cette augmentation votée par le CA, à hauteur de +0,4%, afin , dixit Mme Vidal « de revaloriser les rémunération des salariés de la Recherche »…
Résultat ?
Dans un tour de passe-passe, typique de la Macronie, où en même temps on promet des revalorisations de salaires, pour au final stagner, voire régresser en euros constants, la CIASSP (Commission interministérielle d’audit des salaires du secteur public) nous octroie seulement +1,5% d’augmentation de la masse salariale, 0,4% de la LPR compris, invoquant une baisse de l’inflation de 1,1% l’année dernière…à 0,5% cette année !
Les conséquences ?
- une revalorisation de seulement 0,5% de la valeur du point…
- seulement 1% d’augmentation pour les avancements et les promotions !
- le choix de la direction d’augmenter le nombre de promotions (de 70 en 2020 à 100 en 2021) pour tenter de débloquer les goulets d’étranglements, (réels, que nous dénonçons depuis de nombreuses années), que sont les passage G5-G6 et C1-C2A, mais au détriment des avancements, en baisse importante cette année !
- un grand nombre de salarié(e)s proposé(e)s à un avancement ne seront pas retenu(e)s, et devront se contenter d’une faible revalorisation du point. Que dire de l’ambiance que cela va générer dans les équipes avec autant de déçu(e)s ? Alors que nous vivons une crise de l’encadrement, comment amener des salarié(e)s à prendre des responsabilités de gestion d’équipe pour gérer une telle pénurie ?
La CGT SNTRS IFREMER a demandé, avec la CFDT une entrevue urgente au ministère de la Recherche pour dire notre mécontentement sur les rémunérations mais aussi sur l’emploi, qui lui aussi est d’un niveau dangereusement bas !
Pour faire pression sur nos tutelles, et sur le gouvernement, nous vous invitons à retourner signé le dernier tract intersyndical sur les NAO 2021. Nous avons besoin du soutien des salarié(e)s pour faire entendre raison à ce gouvernement qui est en train de sacrifier les salarié(e)s de la recherche.

Adhérez à la SNTRS-CGT-IFREMER
(Syndicat National des Travailleurs de le Recherche Scientifique-CGT). http://www.sntrs.fr/
Adhésion par mail à sntrs-cgt@cnrs.fr

PDF - 206.6 ko
Tract NAO

Documents joints

PDF - 7.6 ko

Navigation

Articles de la rubrique

  • Tract : Tris(te) repetita , La SNTRS CGT IFREMER, pour la troisième année consécutive, ne signera pas la NAO 2021

Agenda

<<

2021

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5