LETTRE d’INFORMATIONS du SNTRS CGT Inserm n°3 (septembre 2021)

mercredi 15 septembre 2021
par  JeanKister

LETTRE d’INFORMATIONS du SNTRS CGT Inserm n°3 (septembre 2021)

Edito

Chères lectrices, Chers lecteurs,

Voici le numéro 3 de la lettre de notre section SNTRS CGT Inserm.

Après des vacances qui, je l’espère, vous aurons permis de rencontrer le soleil et de vous ressourcer en famille et entre amis, nous voici à la rentrée qui s’annonce compliquée. Passe sanitaire obligatoire et le peu de temps pour se mettre en règle commencent déjà à poser des problèmes à nos collègues qui travaillent sur des sites hospitaliers. Le SNTRS-CGT revendique une campagne vaccinale volontariste pour obtenir une couverture vaccinale au plus haut niveau.

La rentrée des classes aussi peut devenir un souci si la classe de nos enfants ferme suite à la détection d’un cas de Covid. Cela fait et fera l’objet d’une prochaine communication de la part de notre syndicat afin de vous informer de vos droits sur ces questions.

De plus, l’actualité internationale, avec la situation en Afghanistan, au Liban et ailleurs, est aussi préoccupante. Dans nos laboratoires nous accueillons des étudiants et des collaborateurs étrangers et certains d’entre nous ont des connaissances dans ces pays. Nous soutiendrons certaines associations qui apportent de l’aide à ces populations.

Nous continuons à militer pour la levée des brevets sur les vaccins anti Covid afin que tous les pays puissent en bénéficier dans les plus brefs délais pour stopper l’apparition des variants et la poursuite de la pandémie.

Du côté des bonnes nouvelles, même si les sommes accordées sont assez faibles, il y a eu une revalorisation de nos primes, une indemnité de 2,5€ par jour de télétravail dans la limite de 220€/an (pour rappel nous avions initié une pétition sur ce sujet, remise au DRH Inserm lors de la réunion de la CNPS du 6 juillet 2021), et bientôt une contribution de 15€ sur certaines de nos mutuelles.

L’action est le seul moyen de faire avancer les choses. La perte de notre pouvoir d’achat depuis le gel du point d’indice, l’augmentation de l’inflation annoncée pour l’instant à 1,5 % en moyenne, les retraites qui stagnent, et les emplois précaires de plus en plus nombreux dans nos laboratoires, sans oublier des différences de traitements entre les hommes et les femmes, sont autant de raison d’agir.

C’est pourquoi cette rentrée nous donne au moins 5 bonnes raisons d’aller manifester le 5 octobre : pour la défense de l’égalité professionnelle, de la protection sociale, des retraites, des salaires et de l’emploi.

Sommaire

1 Rencontre SNTRS CGT avec le DGD Administration

2 CR SNTRS CGT CHSCT Inserm du 7 septembre 2021

3 Appel SNTRS recensement agents travaillant sur le prion

4 Communication SNTRS CGT Passe Sanitaire et vaccination

5 Calendrier des actions de la rentrée (5 octobre 2021)

1. Questions du SNTRS CGT au nouveau DGD Administration Inserm et réponses

L’administration Inserm change de têtes avec un nouveau DRH, Monsieur Sylvain Bourgoin, et 2 nouveaux Directeurs Généraux Délégués : un Directeur Général Délégué – Administration, Monsieur Damien Rousset et un Directeur Général Délégué – Stratégie, Monsieur Thomas Lombès.

Nous avons rencontré le nouveau DRH Inserm, Monsieur Sylvain BOURGOIN, lors d’une réunion le 28 juin 2021 (voir Lettre Infos N°2 diffusée en juillet 2021).

Nous avons rencontré le nouveau DRH le 26 juin 2021 et le nouveau DGD Administration le 8 septembre 2021 (lisez les questions posées et le CR de cette rencontre).

2. CR SNTRS CGT CHSCT Inserm du 7 septembre 2021

Un CHSCT extraordinaire a été convoqué le 7 septembre 2021 pour des questions liées au Passe Sanitaire et au moratoire des équipes Inserm travaillant sur le prion (lisez le CR SNTRS du CHSCT).

3. Appel SNTRS recensement agents travaillant sur le prion

En ce qui concerne le moratoire sur le prion, nous souhaiterions recenser les personnes qui ont travaillé sur cet agent pathogène à l’Inserm (lire ci-dessous).

Faites-vous connaître afin que nous puissions nous assurer que vous ferez bien partie des personnes suivies par l’administration dans ce dossier. (contact : magali.torres@inserm.fr )

Après l’annonce d’un second cas de maladie de Creutzfeldt-Jakob développée par une agente retraitée du centre INRAE de Toulouse, le 27 juillet 2021, tous les organismes de recherche (ANSES, CEA, CNRS, INRAE, Inserm) qui font des expérimentations sur le prion ont déclaré trois mois de suspension des travaux pour étudier les liens entre le cas observé et l’activité professionnelle de la personne, et pour adapter, si nécessaire, les mesures de prévention en vigueur dans les laboratoires de recherche .

Le SNTRS-CGT prend acte de la suspension pour une durée de trois mois de l’ensemble des travaux de recherche et d’expérimentations relatifs aux maladies à prions. Le principe de précaution prévaut et cette suspension est un minimum.

Le SNTRS-CGT demande que les protocoles de manipulation des agents transmissibles non-conventionnels (ATNC) de type prion soient revus afin d’identifier les failles liées à la prévention des risques sur les ATNC. Renforcer la prévention pour qu’il n’y ait plus jamais d’accident de travail est primordial, car la maladie de Creutzfeldt-Jakob est incurable à ce jour.

Le SNTRS-CGT exige que toutes les personnes ayant travaillé ces 20 dernières années sur les prions, qu’elles soient agents titulaires, contractuelles ou stagiaires, soient recensées au plus vite de façon exhaustive et que leur état de santé soit vérifié et surveillé.

Nous invitons tous les collègues qui ont été exposés ou qui ont travaillé avec le prion de se signaler auprès du SNTRS-CGT pour que nous puissions les défendre et les aider dans leur prise en charge et dans leur suivi par la médecine de prévention.

Le SNTRS-CGT est à vos côtés sur tous les sujets relevant de votre activité professionnelle ; la santé au travail doit être une priorité de nos employeurs. Nous sommes là pour y veiller.

4. Communication SNTRS CGT Passe Sanitaire et vaccination

Une communication du SNTRS CGT concernant le Passe Sanitaire et la vaccination anti COVID vient également de sortir (voir ci-dessous).

Questions Réponses CGT Passe Sanitaire et vaccination

Covid -19 : Foire aux questions de la DGAFP

Canal-Détox Inserm

Oui à la vaccination contre la COVID19 en France et dans le monde entier

Le SNTRS-CGT revendique une campagne vaccinale volontariste pour obtenir une couverture vaccinale au plus haut niveau. A contrario, le gouvernement a sous-traité la campagne vaccinale à un cabinet privé au mépris du savoir-faire du service public. Il a fait délibérément le choix d’une campagne de communication de style publicitaire.

Dans une logique néolibérale où chacun est « l’entrepreneur de lui-même », le gouvernement culpabilise les citoyens renvoyant encore une fois à la responsabilité individuelle, tandis que la lutte contre la pandémie est par essence une affaire collective. Une adhésion forte à la vaccination ne pourra passer que par la persuasion. Le Passe Sanitaire ne persuade pas, il divise.

Une campagne vaccinale volontariste, visant à porter le vaccin aux populations et non l’inverse, misant sur l’éducation populaire et la pédagogie, menée de consort avec les acteurs de terrain, aurait sûrement suscité l’adhésion de cette partie de la population que certains qualifient de façon méprisante de « réticente ». Or, tout le monde n’a pas la maîtrise d’internet pour prendre rendez-vous, ni même les moyens de se déplacer dans les centres de vaccination ; les migrants, les habitants des quartiers populaires, une partie du monde rural, les personnes isolées ou encore celles qui travaillent loin de leur domicile avec des horaires décalés ne refusent pas de se faire vacciner : elles n’ont souvent tout simplement pas la possibilité effective de rencontrer le vaccin ou d’accéder à une information fiable permettant de lever certaines craintes.

Pour élever le débat, un regard international s’impose. La vaccination, seul moyen permettant d’éviter les formes graves de la COVID19, les hospitalisations et les décès, constitue un « privilège » des pays riches, qui peuvent s’acquitter du prix imposé par les grands groupes capitalistes pharmaceutiques. Lire la suite

5. Calendrier de la rentrée (5 octobre 2021)

Enfin, pour vous battre pour vos droits, ci-joint un calendrier des actions de la rentrée :

- mobilisation des retraités 1er octobre 2021

- journée internationale contre les violences faites aux femmes 25 novembre 2021 (des précisions sur la manif ultérieurement)

- et surtout mobilisation Intersyndicale interprofessionnelle CGT FO Solidaires FSU pour la défense des salaires, des emplois, des conditions de travail et d’études le 5 octobre 2021. (lire communiqué intersyndical)


Documents joints

PDF - 24.4 ko

Agenda

<<

2021

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5