Tract SNTRS Voeux PDG INSERM 2011

mardi 11 janvier 2011
par  JeanKister

10 janvier 2011 : Vœux 2011 du Président Directeur Général

L’emploi va être sacrifié à l’INSERM comme dans tous les EPST !

Dès à présent, les fonctions « support » passent à la moulinette de la RGPP

Le SNTRS-CGT a été informé de menaces imminentes sur les emplois dans les EPST, notamment au CNRS, à l’INSERM, à l’INRA, dans tous les secteurs qui ne sont pas du « cœur de métier » tant dans les délégations qu’au niveau des laboratoires. Il est de notre devoir de vous en informer.

L’Administration est en train de se donner les moyens de mutualiser, d’externaliser et de supprimer vos emplois, au nom de la réforme d’État, mise en œuvre par le gouvernement. Le 22 Octobre 2010, le premier ministre, François Fillon, a demandé à Pascal Aimé, inspecteur général de l’administration, d’examiner « l’efficacité et l’efficience des fonctions support des organismes suivants : l’INRA, le CNRS, l’INSERM, l’INRIA et le CIRAD ». Nous entrons dans la première phase de déploiement de la RGPP (révision générale des politiques publiques) dans les organismes. L’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche vient de lancer un audit afin :


- de rationaliser et de faire des économies d’échelle

- de rechercher l’efficacité en se concentrant sur le cœur de métier (la recherche)

- de diminuer les dépenses publiques

Cet audit, comme la mise en place de nouvelles structures par le Grand Emprunt et les déclarations tonitruantes du conseiller scientifique de l’Elysée, Arnold Munnich, confirment la volonté du gouvernement de liquider les EPST.

Au CNRS, les Délégations Régionales sont mises à contribution, et les Délégués Régionaux doivent rendre leur copie le 7 Janvier 2011 à la Direction Générale des Ressources. Il leur appartient de faire remonter « la description de l’utilisation du potentiel en ressources humaines de l’établissement sur les principales fonctions supports ». Tout un programme ! Les cinq premières fonctions supports qui ont fait l’objet d’un recensement complet de leurs activités sont la gestion des ressources humaines, la gestion financière, le système d’information, les achats et le patrimoine, à savoir les Bap J, E et G. En juin 2011, l’audit s’appliquera à l’information scientifique et technique, à la formation et à la valorisation.
A l’aide de tableaux, les services doivent extraire les ETP (équivalents temps pleins) correspondant à ces fonctions au sein des services des délégations régionales. Rien n’est laissé au hasard, les consignes sont précises comme la lame d’un scalpel. L’Administration centrale fournit une liste nominative des agents en Délégation avec le code de l’emploi associé. Les laboratoires ne perdent rien pour attendre, l’audit porte également sur trois laboratoires « tests » par Délégation. Là, pas de description des tâches détaillées, mais un recensement nominatif des agents est demandé sur les fonctions supports.

Déjà, les personnels CNRS des Satt (société d’accélération du transfert technologique) seront mutualisés avec ceux des universités.

A l’INRA, son audit est terminé depuis la mi novembre 2010. Les décisions ne se sont pas faites attendre. Le service de gestion administrative et financière des unités de l’INRA de Lille est transféré avec son personnel de Villeneuve d’Ascq à Estrées-Mons dans la Somme depuis le 1er janvier de cette année pour fusionner le 1 janvier 2012 avec celui de Versailles Grignon (Yvelines). L’INRA et le CIRAD vont mutualiser leurs services d’appui à l’international au sein du consortium Agreenium (l’équivalent de l’Alliance des sciences de la vie et de la santé pour la recherche agronomique).

Nous assistons, à la préparation d’une restructuration au sein des établissements, qui conjuguera mutualisation, externalisation et suppressions des postes, tant en délégations que dans les laboratoires. Elle concernera dans un premier temps les :

- gestionnaires financiers et comptables, des Ressources Humaines

- informaticiens

- agents des services techniques & logistiques

Le transfert des fonctions support hors des organismes privera ceux-ci de toute capacité à mettre en œuvre une politique scientifique cohérente. Cette réduction des emplois administratifs va accompagner la réduction de périmètre scientifique amorcée par le grand emprunt. Ces restructurations entraîneront des suppressions d’emplois et des mobilités forcées.

Monsieur André Syrota, PDG de l’INSERM :

La réunion d’aujourd’hui est l’occasion pour vous d’informer

les personnels du siège et des délégations régionales de ce qu’il en est à l’INSERM de cet audit qui a du aussi se faire fin 2010 dans les services de l’INSERM !

En ce qui le concerne, le SNTRS CGT continuera de vous informer et de défendre les cas individuels et collectifs. Il est prêt à participer à votre demande à toute assemblée de personnels des services administratifs.

Le SNTRS CGT vous présente tous ses meilleurs vœux pour cette année 2011 pour vous et vos proches !

Word - 69.9 ko
TractSNTRS_VeuxINSERM2011

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5