Le PDG de l’Inserm à la recherche des Labex perdus !

lundi 21 février 2011
par  JeanKister

Lundi 21 Février 2011

Communiqué de Presse

Le PDG de l’Inserm à la recherche des Labex perdus !

« L’appel d’offres LABEX va revêtir une grande importance »

« Il est souhaitable que la direction générale dispose des dossiers correspondant aux domaines des sciences de la vie et de la santé afin que tous les organismes aient une vision d’ensemble de tous les projets les concernant. Merci d’envoyer le dossier soumis à elli.chatzopoulou@inserm.fr (sauf si déjà adressé) ».

Tel est le message envoyé le lundi 21 février 2011 par la Direction générale de l’Inserm aux personnels de ses unités dans la « Lettre aux agents » diffusée par les délégations régionales.

Ainsi, le PDG de l’Inserm et président de l’Alliance Aviesan n’a aucune information sur les projets Labex déposés par les unités de recherche de l’Institut !

Au CNRS, ce n’est pas le cas puisque la Direction de cet organisme a tenu à prendre connaissance des projets Labex pour déterminer lesquels elle soutenait. La Direction de l’Inserm a tout délégué aux universités, interdisant même à ses délégués régionaux de signer les demandes de projets. Visiblement l’Inserm a maintenant besoin de ces informations. Le président de l’Aviesan n’est pas capable de les obtenir auprès du Ministère de la recherche ou directement auprès de René Ricoll le commissaire au Grand Emprunt. C’est invraisemblable !

Mais à quoi sert l’Aviesan, qu’André Syrota pare de toutes les vertus ? L’avalanche de réformes qui ne cesse de s’abattre depuis 2005 est censée simplifier le système afin de le rendre plus lisible et réactif ! Le cloisonnement est devenu tel que le PDG de l’Inserm appelle au secours les directeurs d’unité pour l’informer de ce qu’ils ont déposé. Quel aveu d’impuissance ! C’est lamentable ! C’est cette Direction de l’Inserm, si peu impliquée dans la politique de ses unités, qui veut biomédicaliser l’Institut des Sciences Biologiques (InSB) du CNRS en homogénéisant les champs disciplinaires des instances scientifiques des deux organismes ! C’est cette même Direction qui nous abreuve de l’Excellence jusqu’à plus soif.

Voilà qui en dit long sur la nature du contrat d’objectifs de l’Inserm, voulu par le Ministère avec ses indicateurs, lequel devrait être voté au Conseil d’Administration de l’organisme le 24 mars 2011, malgré le vote négatif de la quasi-totalité des membres du Conseil Scientifique et de l’opposition de toutes les organisations syndicales au CPTC de l’INSERM du 9 février 2011.
Le PDG de l’Inserm nous fait la démonstration, s’il en était besoin, des conséquences de l’effacement des organismes de recherche et de leurs instances. Plus que jamais les personnels et la communauté scientifique doivent se battre pour le maintien de leur existence et de leurs prérogatives.

Contact : Jean Kister 06 82 35 35 33

Lire la « Lettre Inserm » du 20/2/2011 :
http://extranet.inserm.fr/content/download/27493/176629/version/1/file/Lettre+du+si%C3%A8ge+%28Semaine+08%29.pdf


Documents joints

PDF - 19.8 ko

Agenda

<<

2021

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5