RETRAITES

Appels aux actions du mois de février 2020 !!!

Le 20 février, tous en grève et manifestation !

A Paris : Départ à 13h30 de Montparnasse vers la place d’Italie

Jeudi 6 février une nouvelle journée interprofessionnelle de grève et de manifestations à l’occasion du début des travaux de la commission spéciale de l’Assemblée Nationale se prépare.

Mobilisé-es et toujours aussi déterminé-es

Appels aux actions du mois de janvier 2020 !!!

Projet de loi sur la réforme des retraites : ni fait, ni à faire selon le conseil d’Etat

Dans son avis publié vendredi 24 janvier, le Conseil d’État émet un avis sévère sur le projet de loi de réforme des retraites.
Retraites : le Conseil d’État ne garantit pas « la sécurité juridique » de la réforme et a « jugé insuffisante » l’étude d’impact.

Le Conseil d’État (la plus haute juridiction administrative française) estime dans un avis publié le 24 janvier 2020 ne pas avoir eu le temps de « garantir au mieux la sécurité juridique » de la réforme des retraites. L’institution déplore aussi des « projections financières lacunaires » du gouvernement et le choix de recourir à 29 ordonnances qui « fait perdre la visibilité d’ensemble ».

Le Conseil d’État n’a pas apprécié de ne disposer que de trois semaines pour rendre son avis sur les deux projets de loi (organique et ordinaire), que le gouvernement a en outre modifiés à six reprises durant cette période !

Des textes de toute évidence mal ficelés et rédigés dans la précipitation créent, aux dires du Conseil d’État, une « situation d’autant plus regrettable » qu’il s’agit d’une réforme « inédite depuis 1945 et destinée à transformer pour les décennies à venir […] l’une des composantes majeures du contrat social ».

Le Conseil d’État confirme donc qu’il est demandé aux parlementaires de signer un chèque en blanc pour valider le projet de loi sur la réforme des retraites par points : une première sous la Ve république !

Revalorisations des rémunérations et LPPR : Les dispositions du projet de loi sur les retraites renvoyant à une loi de programmation (LPPR) sur la revalorisation des rémunérations des personnels enseignants chercheurs et chercheurs fonctionnaires sont soit "dépourvues de toute portée normative", soit "contraires à la Constitution", écrit le Conseil d’État dans son avis mis en ligne le 24 janvier 2020, jour de la présentation du projet de loi en conseil des ministres. Une disposition pourtant maintenue par le gouvernement "pour sa portée politique".

Cette loi est tellement « juste et simple » que personne n’est capable de savoir jusqu’où elle va nous entraîner dans la déstabilisation du système de retraite par répartition !
Alors si même le Conseil d’État dit que ce projet n’est pas à la hauteur d’un texte de loi aussi important : ne lâchons rien !
Descendons dans la rue jusqu’à l’obtention de nos légitimes revendications :
Retrait du projet de loi sur les retraites et ouverture de négociations pour obtenir l’amélioration du régime actuel !

Rien n’est joué : le 24 janvier, et au-delà, engageons-nous, jusqu’à la victoire !

Ce vendredi 24 janvier est le jour de la présentation au conseil des ministres du projet de loi sur la réforme des retraites.

Cette date ne signifie en rien l’arrêt des mobilisations en cours, c’est juste la première étape du processus législatif. C’est pourquoi la mobilisation doit s’amplifier.

Lors des vœux de la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR) Frédérique Vidal, le 21 janvier 2020 au Musée de l’Homme, un rassemblement de plus de 300 personnes s’est tenu. Des représentants des organisations syndicales ont présenté leurs propres vœux pour une autre loi de programmation.

La ministre a fait des annonces concernant la loi de programmation pluriannuelle de la recherche, notamment sur le volet des rémunérations : 26 millions pour revaloriser les salaires des chargés de recherche et maîtres de conférence au moment de leur recrutement et 92 millions pour une revalorisation indemnitaire de l’ensemble des personnels en 2021. En divisant cette enveloppe par le nombre de personnels de l’ESR, cela correspond à 37€ bruts par mois et par personne. Même si « ce n’est qu’un début » selon les dires de la ministre, le chemin est long avant de pouvoir atteindre la rémunération moyenne de l’ensemble des personnels de la fonction publique d’État. Le reste de ses annonces a porté sur des modalités de recrutements hors statut, ce qui pour nous est inadmissible.

Lire la déclaration de la CGT lors de la réunion multilatérale avec la ministre le 22 janvier au matin.

Le SNTRS-CGT appelle à tenir partout dans les laboratoires et services des réunions et assemblées générales pour discuter ensemble de l’organisation de la grève et de la mobilisation du 24 et de ses suites. Nous nous adressons en particulier à toutes celles et tous ceux qui suivent le mouvement avec sympathie, mais hésitent à s’y engager : Oui, si nous nous mobilisons toutes et tous, nous pouvons gagner !

Manifestations les 14, 15et 16 janvier 2020 : Retraite et suspension de l’âge pivot : ne soyons pas dupe !

Dès les premières lignes de son courrier en date du 11 janvier 2020, le Premier ministre est clair : « Je confirme la volonté du gouvernement de construire un système universel de retraites, par répartition et par points comportant un âge d’équilibre. »
En d’autres termes : aucune concession n’est faite sur le contenu du projet de loi, pas même sur l’instauration d’un âge pivot nommé ici « âge d’équilibre ». Il s’appliquerait pour tous dès l’entrée en vigueur du régime à points.
Alors, de quel compromis nous parle-t-on ?
Le gouvernement avait évoqué, cet automne, sa volonté de reculer l’âge de départ à la retraite sans attendre la mise en place du nouveau système à points pour résorber la prévision de déficit annoncée par le Conseil d’orientation des retraites (le COR) pour 2025.
Une volonté traduite dans le texte du projet de loi par l’instauration d’un « âge d’équilibre » qui devrait débuter dès 2022, pour tous. C’est uniquement ce dernier point que le gouvernement propose de suspendre « provisoirement ». Le Premier ministre s’engage à mettre en place une « conférence de financement » en charge de faire des propositions alternatives.
Mais le gouvernement ne laisse à cette commission aucune marge de manœuvre en excluant d’entrée de jeu d’agir sur les taux et assiettes des cotisations : pas touche aux cotisations patronales !
Ainsi, le Premier ministre précise dans son courrier que « les mesures destinées à rétablir l’équilibre ne devront entraîner ni baisse des pensions pour préserver le pouvoir d’achat des retraités, ni hausse du coût du travail pour garantir la compétitivité de notre économie ». Il ne reste donc que la solution de travailler plus longtemps !
Le SNTRS-CGT exige le maintien du système de retraite existant par répartition. Pourquoi ?
• Il est solidaire,
• Il permet de maintenir un taux de remplacement correct,
• Il neutralise les mauvaises années dans le calcul de la pension, notamment les années de précarité, de formation, de chômage,…
• Il comporte des dispositifs de compensation pour les carrières incomplètes, des femmes en particulier dans le cadre de la maternité.

Les organisations syndicales en lutte appellent à poursuivre les actions et la mobilisation le 15 janvier et à faire du jeudi 16 janvier une journée massive de mobilisation interprofessionnelle de grèves et de manifestations.

Le 9 et le 11 janvier : pour nos retraites solidaires, nous ne lâcherons rien !

Depuis plus d’un mois, les mobilisations dans notre pays contre le projet de réforme des retraites ne faiblissent pas. De très nombreuses actions ont eu lieu pendant toute la période de fin d’année : il n’y a pas eu de trêve. Dans de nombreux secteurs la grève est reconduite depuis le 5 décembre, la détermination est sans faille.

La population, malgré les pressions gouvernementales et médiatiques, soutient très majoritairement le mouvement social. Elle manifeste son soutien en versant massivement aux caisses de solidarité ou en participant aux initiatives initiées par les organisations syndicales et les grévistes.

Signe de la détermination, l’intersyndicale appelle à manifester et à faire grève ce jeudi 9 janvier, puis à la reconduire le vendredi 10 et à manifester le samedi 11. mettre lien vers tract

Le 9 janvier et les jours suivants, l’histoire dépendra de nous.

La mobilisation doit s’élargir pour contraindre le gouvernement à retirer sa réforme.

Les personnels de l’enseignement supérieur et la recherche doivent prendre toute leur part dans cette mobilisation. Comme nous l’avons développé dans nos précédentes communications, ces secteurs seront, avec l’Éducation nationale, parmi les plus impactés par ce régime de retraite à points !

En ce début d’année, nous devons amplifier la mobilisation et la grève pour gagner !

Ensemble nous pouvons arrêter le projet de réforme à points et demander l’ouverture de négociations pour améliorer le régime actuel.

PDF - 83.6 ko
communiqué unitaire du 3 janvier 2020
PDF - 522.7 ko
Macron les militaires et les pensions
PDF - 484.2 ko
communiqué unitaire de la fonction publique appel du 9 janvier
PDF - 453.4 ko
réunion 8 janvier au ministère de la fonction publique
PDF - 115.5 ko
appel FERC CGT pour le 9 janvier
PDF - 277.8 ko
appel intersyndical ESR pour le 9 janvier

.

.

.

.

.

.

Appels aux actions du mois de décembre 2019 !!!

Le mardi 17 décembre, on continue !

Prochaines manifestations

Le seul syndicat favorable aux annonces du premier ministre faites le 11 décembre est le syndicat des patrons : le MEDEF.
Il qualifie de « bon équilibre » les annonces gouvernementales. Cherchez l’erreur…
Tous les effets négatifs que nous vous avions annoncés sont confirmés par la déclaration du 1er ministre.
Le gouvernement accélère la mise en place de son projet, la retraite à points pourrait démarrer dès 2022 .
Ci joint le calendrier d’entrée en vigueur de la réforme :
Pour les générations 2004 et postérieures, l’entrée dans le système à points se ferait à partir de 2022
Pour les générations 1975 et postérieures, elle se ferait en 2025.
Pour les générations 1960 à 1974 seront elles-aussi concernées par cette réforme, car elles se verront appliquer un dispositif comparable à celui que la CFDT, la CGC et la CFTC ont inventé avec le MEDEF pour l’Agirc-Arrco, avec une mesure d’âge qui s’appliquera pour tous dès 2022.
Même avec une carrière complète, une nouvelle condition d’âge serait établie à partir de la génération 1960, et le retraité subirait une décote s’il liquide sa pension avant cet âge.
pour la génération 1960, la loi définira cet âge à 62 ans et 4 mois (décote pour un départ à 62 ans).
pour la génération 1965, l’âge pivot sera de 64 ans en 2027.

Système par point ou pas, génération 1975 ou pas : il va falloir travailler plus longtemps pour une pension inférieure !
Ainsi, une décote supplémentaire sera appliquée sur un système de retraite à points qui déjà prévoit de baisser les pensions entre 20 et 40 % pour les personnels de l’enseignement supérieur et la recherche : double peine !
Le gouvernement ne veut pas prendre la mesure du niveau de mobilisation et de détermination des Français.

Le 17 décembre, un raz de marée doit envahir toutes les villes sur tout le territoire. Les personnels de l’enseignement supérieur et la recherche ont toutes les raisons de se joindre massivement aux cortèges, pour stopper la mise en place de cette réforme .

PDF - 370.5 ko
tract intersyndical ESR du 17 décembre
PDF - 90.8 ko
tract appel au 17 CGT fonction publique
PDF - 56.9 ko
Tract Appel au 17 décembre 2019

.

.

.

La mobilisation du 5 décembre est un premier succès, d’une ampleur inédite.

Ce sont plus d’1,5 millions de personnes qui ont manifesté partout en France à l’appel des organisations syndicales et de jeunesse.

Les travailleuses et les travailleurs, par l’arrêt de travail, la manifestation, ont réaffirmé leur opposition à la réforme portée par le gouvernement Macron.

Mais cela ne suffira pas ! Intensifions le combat et nous réussirons à le faire plier !

Nous appelons l’ensemble de la communauté scientifique et de l’Enseignement Supérieur, toutes celles et tous ceux qui ne se sont pas encore mobilisés à le faire. Ce combat concerne tout le monde, quel que soit son entreprise, sa profession, sa catégorie professionnelle ou son âge, car la retraite c’est l’affaire de tous ! Il faut poursuivre la mobilisation sociale et l’élargir, tout en l’inscrivant dans le temps.
Nous encourageons les collègues à s’inscrire dans les journées de mobilisation, de grève et de manifestation.

PDF - 307.6 ko
élements décryptage discours 1er ministre
PDF - 272.4 ko
Un minimum de 1000 euros vraiment ? Pour qui ?

Suivez aussi les sous-rubriques ci-dessous

Documents joints

appel de la FERC aux mobilisations
appel intersyndical ESR pour le 9 janvier

Articles publiés dans cette rubrique

mardi 7 janvier 2020
par  Josiane

documentations et analyses sur les retraites

Cet article est destiné à fournir des éléments de réflexion et d’analyses sur le projet de réforme de retraite à points Le Dissimulateur gouvernemental. Vidéo réalisée par le centre d’histoire sociale des mondes contemporains (CHS) sur la retraite à points
Historien interviewé : Michel Pigenet les femmes, grandes perdantes de la réforme des retraites
Vidéo explicative - Par Sophie Binet responsable du Collectif Femmes-mixité de la CGT . . . . Simulations retraites Chercheurs. (...)

mardi 10 décembre 2019
par  sabine

Actions sur Poitiers et sa Région

Prochaines manifestations du 29 janvier 2020
Poitiers : 14h Porte de Paris Prochaines manifestations du 24 janvier 2020
Poitiers : 14h Porte de Paris Prochaines manifestations du 16 janvier 2020
Poitiers : 14h Porte de Paris Prochaines manifestations du 15 janvier 2020
Poitiers : 14h Porte de Paris Prochaines manifestations du 14 janvier 2020
Poitiers : 14h Porte de Paris Prochaines manifestations du 17 décembre 2019 Poitiers à 14H Promenade des cours Châtellerault 10H à la (...)

lundi 9 décembre 2019
par  Josiane

Actions sur la région Bretagne, pays de Loire

Prochaines manifestations du 20 février 2020 Rennes : 11h Esplanade Charles de Gaulle Nantes : 10h, au miroir d’eau Saint Nazaire : 10h, Gare SNCF
Prochaines manifestations du 6 février 2020 Nantes : 15h, au miroir d’eau Saint Nazaire : 14h, Place de l’Amérique Latine Rennes : 11h Esplanade Charles de Gaulle
Prochaines manifestations du 29 janvier 2020 Nantes : 15h, au miroir d’eau Saint Nazaire : 10 h, bassin de Penhoët (à préciser) Chateaubriand : (modalités à venir) Ancenis : 16 h, (...)

lundi 9 décembre 2019
par  Josiane

Actions sur la région Centre - Limousin - Poitou-Charentes

Prochaines manifestations du 20 février 2020 POITIERS : 14h Porte de Paris
Prochaines manifestations du 6 février 2020 POITIERS : 14h Porte de Paris
Prochaines manifestations du 30 janvier 2020 ORLEANS : retraite aux flambeaux jeudi 18h Place d’Arc
Prochaines manifestations du 29 janvier 2020 ORLEANS : 10h30, le parvis de la cathédrale d’Orléans POITIERS : 14h Porte de Paris
Prochaines manifestations du 24 janvier 2020 ORLEANS : 10h30, le parvis de la cathédrale d’Orléans POITIERS : (...)

lundi 9 décembre 2019
par  Josiane

Actions Lille et sa région

Prochaines manifestations du 5 mars 2020 Lille : 14h30 Porte de Paris
Prochaines manifestations du 20 février 2020 Lille : 14h30 Porte de Paris
Prochaines manifestations du 6 février 2020 Lille : 14h30 Porte de Paris
Prochaines manifestations du 29 janvier 2020 Lille : 14h30 Porte de Paris
Prochaines manifestations du 24 janvier 2020 Lille : 14h30 Porte de Paris
Prochaines manifestations du 16 janvier 2020 Lille : 14h00 Porte de Paris
Prochaines manifestations du 14 janvier (...)

lundi 9 décembre 2019
par  Josiane

Actions sur Caen et sa région

Prochaines manifestations du 5 mars 2020 Caen : La mobilisation "fac en lutte" (avec un départ de manif à 15 h 30 du Phoenix) rejoindra le rassemblement interpro et intersyndical prévu à la Préfecture à 17 h 00 pour un départ en manifestation commune contre le passage en force du 49.3 et contre la répression du mouvement social
Prochaines manifestations du 20 février 2020 Caen : 10h30 Place Saint Pierre
Prochaines manifestations du 6 février 2020 Caen : 10h30 Place Saint Pierre (...)

lundi 9 décembre 2019
par  Josiane

Actions sur Grenoble et sa région

Prochaines actions sur Grenoble le 5 mars 2020 Rassemblement et départ en cortège autour de la place Carrée voir plus loin si nombreuses et nombreux , retour au CNRS, invitation de la presse à notre journée. Rassemblement dans le hall du bâtiment A vers 11h prise de parole si nécessaire puis direction le couloir central et vers 11h15 au moment ou les agents commence à aller manger, on se couche toutes et tous par terre avec des blouses marquées en grève , en lutte, des pancartes CNRS mort etc. (...)

lundi 9 décembre 2019
par  Josiane

Actions sur Strasbourg et sa région

Prochaines manifestations STRASBOURG Jeudi 5 mars : 15 heures Patio Université de Strasbourg 22 rue René Descartes
Prochaines manifestations STRASBOURG Jeudi 20 février : 14 heures Place du Maréchal de Lattre de Tassigny
Prochaines manifestations STRASBOURG Jeudi 6 février : 14h place de la Bourse
Prochaines manifestations STRASBOURG Mercredi 29 janvier : 14h place de la Bourse Jeudi 30 janvier : Retraite aux flambeaux 18h 30 place Kébler Vendredi 31 janvier : AG centrale ESR (...)

dimanche 8 décembre 2019
par  Josiane

Actions sur Nice et sa région

Prochaines actions du 5 mars 2020 Nice : RDV devant l’entrée du campus universitaire de Valrose 7h30 Petit déjeuner /débats 10h00 Happenings 12h00 Pique Nique
Prochaines manifestations du 20 février 2020 Nice : 10:00 · Jardin Albert 1er
Prochaines manifestations du 7 février 2020 Nice : Nouvelle retraite aux flambeaux le 7 février sur la promenade RDV 18h Albert 1er parcours jusqu’au port
Prochaines manifestations du 6 février 2020 Nice : RDV 10h Gare Nice-Ville
Prochaines (...)

dimanche 8 décembre 2019
par  Josiane

Actions sur Bordeaux et sa région

Prochaines manifestations du 20 février 2020 Bordeaux : 11h30 place de la Bourse
Prochaines manifestations du 6 février 2020 Bordeaux : 11h30 place de la Bourse Bayonne : 10h30 Place Sainte Ursule Pau : 10h30 Place de Verdun
Prochaines manifestations du 30 janvier 2020 Bordeaux : Marche aux flambeaux intersyndicale Rendez-vous 18h - Place Stalingrad
Prochaines manifestations du 29 janvier 2020 Bordeaux : 13h Allés de Tourny
Prochaines manifestations du 24 janvier 2020 (...)

Agenda

<<

2020

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2425262728291
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5